LexCy(que)

Embauche, embauchage et recrutement



Cy Jung — Embauche, embauchage et recrutement

Texto de Sarah : Entretien d’embauche ou entretien de recrutement ?

Quelle drôle de question ! Mais Sarah a souvent de drôles de questions. Je cherche une réponse, convaincue que le « recrutement » ne s’applique qu’à la chose militaire et l’« embauche » à la chose ouvrière, si je puis le dire ainsi pour que cela rime.

D’emblée Antidote m’indique que l’« embauche » c’est soit un « embauchage », soit une « possibilité d’offrir un travail ». La définition me surprend. Je ne connais pas « embauchage », qui est tout simplement « l’action d’embaucher, d’engager une personne salariée ». « Embauchage » serait-il premier à « embauche » ?
Pour le XMLittré, d’abord, l’« embauche » est un « terme rural » qui désigne une « pairie propre à engraisser le bétail »… J’adore ! Le salarié serait-il la bête de somme dont se nourrit le grand capital ? Pour éviter toute dérive protestataire, il vaut donc effectivement mieux se rabattre sur « embauchage » qui désigne bien « l’action d’embaucher » telle que nous l’entendons, le verbe « embaucher » désignant bien le fait d’« Engager un ou plusieurs ouvriers. ».
Le Grand Robert confirme les indications d’Antidote : c’est l’« embauchage » qui désigne « l’action d’embaucher » là où l’« embauche » désigne « la possibilité d’embauchage ». Voilà qui consolera peut-être tous celles et ceux qui passent des « entretiens d’embauche » sans succès ; si l’on suit la définition littérale, lesdits entretiens ne sont le signe que d’une « possibilité d’embauchage » et non d’un « embauchage » lui-même.

Ceci étant fixé, le Grand Robert comme le XMLittré donnent une définition par extension de l’« embauche », « action de faire passer des soldats à l’ennemi. » Cela m’amène tout naturellement au « recrutement » qui effectivement semble plus renvoyer au fait d’intégrer l’armée.
Antidote dit qu’il s’agit de l’« action de recruter », genre de définition que j’adore ! Le verbe « recruter » renvoie ensuite en premier à « engager pour former une troupe », en second à l’embauchage mais dans une définition surprenante : « Inscrire (qqn) à une société, un parti, une entreprise. » Le « recrutement » ne serait donc pas la sélection avant l’embauchage mais l’embauchage lui-même. Ainsi, un « entretien d’embauche » serait bien cet entretien où une entreprise étudie le fait d’embaucher et là où l’« entretien de recrutement » serait celui où l’on signe son contrat de travail.
Pour le XMLittré, le « recrutement » et « recruter » ne concernent que le vocabulaire militaire quand le Grand Robert propose un mixte entre XMLittré et Antidote. Il réserve « recrutement » et « recruter » à l’armée tout en proposant, pour le premier un sens figuratif de « action, manière de recruter du personnel », et pour le second, l’idée de « Amener (qqn) à faire partie d’un groupe (association, parti…). »

Dans ces conditions, que répondre à Sarah, après l’avoir remerciée de cette étrange question qui, une fois encore, me fait découvrir le sens des mots ? Peut-être lui dire qu’il vaut mieux oublier l’« embauche » et espérer décrocher un « entretien d’embauchage » ou de « de recrutement » tout en faisant attention alors qu’il ne s’agit pas de la Légion.
Engagez-vous, rengagez-vous… que je disais !

Information publiée le mercredi 25 avril 2012.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.