LexCy(que)

Après — À près de



Cy Jung — LexCy(que) : Après — À près

La phrase d’Isabelle [*] : Car, ce n’est qu’à près de quarante minutes écoulées depuis le début de la « pause » que le même homme a remercié les techniciens, et, quand même, le public.

L’avantage de partager un blog à deux, en plus des encouragements mutuels, c’est de savoir l’autre là pour assurer une sorte de « service après écriture ». Avec Isabelle, nous relisons ainsi mutuellement nos billets, écrits à l’avance. Nos remarques peuvent aller de la simple coquille au billet bancal ou tendancieux, en passant par la phrase discutable ou mal construite. J’ai ainsi repéré dans le billet d’Isabelle « Annonce @2 » une construction que j’ai d’emblée corrigée avant de revenir en arrière et ai décidé de faire cet article du LexCy(que) en espérant pouvoir trancher.
Ce « à près de quarante minutes écoulées » me pose en effet souci sans que je ne puisse véritablement le remplacer par « après quarante minutes écoulées ». Des recherches s’imposent.

Antidote d’abord m’indique « après » comme préposition et adverbe de temps (et parfois de lieu) et « près » comme adverbe de lieu sans me signaler « à près de » comme locution adverbiale. Le Grand Robert, lui m’indique « après » d’abord comme une préposition puis comme un adverbe ; préposition quand il précède un complément de temps, de lieu, etc. ; adverbe quand il est tout seul. « Près », lui, est bien toujours un adverbe « près de » étant une locution prépositive, dans l’espace d’abord, dans le temps ensuite. Côté locution, je trouve « à [une chose] près » mais point de « à près de + [durée] ». J’en suis surprise et m’en vais voir ce que le Grevisse propose. Pas grand-chose… Et je ne trouve pas ma locution.

À force de tourner en rond, je me rends compte que « après quarante minutes » et « à près de quarante minutes » n’a pas le même sens, puisque le « à près » indique une durée indicative là où « après » indique une durée fixe. Ce qui semble contrarier la construction, c’est qu’ici ce « à près de » dit deux choses en même temps, que c’est « après une certaine durée » que l’homme a agi, et que cette durée était de « près de quarante minutes écoulées depuis le début de la pause ». La logique grammaticale me semble donc imposer une reconstruction utilisant à la fois « après » (comme introduisant une proposition subordonnée) et « près de » indiquant le caractère indicatif de la durée.
Ceci donnerait : « Car, ce n’est qu’après que près de quarante minutes se sont écoulées depuis le début de la « pause » que le même homme a remercié les techniciens, et, quand même, le public. »
Phrase un peu complexe, s’il en est. Il me semble même y avoir un « que » en trop, mais j’ignore lequel et Antidote me donne la construction juste. Nos professeurs de français auraient dit « lourde », expression bien péjorative et méprisante pour indiquer une construction qui cherche à en dire le maximum. Racourcir ses phrases ; c’est toujours le plus compliqué.


--------------

[*Phrase extraite de « Annonce @2 » La vie en Hétéronomie, 19 avril 2012.


Information publiée le mardi 8 mai 2012.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.