LexCy(que)

Etre surpris de



Cy Jung — LexCy(que) : Surpris de

Ma phrase [*] : Elle m’a dit plus tard qu’elle avait été surprise de mon audace, que jamais on ne lui avait ça une première fois.

Ne dit-on pas plutôt « Être surpris par » ?
Le Petit Robert, qui avère cette voie passive, ne propose que « être surpris de » que ce qui suit soit un nominatif ou un infinitif. Il propose également une construction en «  Être surpris que + subjonctif ».
J’aurais donc pu écrire : Elle m’a dit plus tard qu’elle avait été surprise que j’aie été si audacieuse, que jamais on ne lui avait ça une première fois.

Étrange…
Je crains que ma concordance des temps ne soit, comme d’ordinaire, douteuse. Je préfère donc garder ma formulation initiale.


--------------

[*Phrase extraite de Je ne saurai jamais si elle était jolie, manuscrit (version 2), automne 2009.


Information publiée le vendredi 5 décembre 2008.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.