LexCy(que)

Chacune et chacun



Cy Jung — Chacune et chacun

Ma phrase [*] : « Choisir de voter pour les écologistes, c’est faire le choix d’un 14e solidaire, où chacune et chacun trouve sa place, c’est faire le choix d’un 14e qui réponde aux enjeux écologiques. »

Quand j’ai lu cette phrase mise en avant dans le programme de mes écologistes préférés, mon sang n’a fait qu’une tour. « Oh ! la grosse faute » me suis-je dit. « Chacune » + « chacun » font deux sujets, donc pluriel à « trouve ». Non ?

Cy Jung — Camellia roseEh bien non. Une recherche rapide m’a vite remis les idées en place. « Chacun » est un pronom indéfini singulier. On peut l’accorder en genre (« chacune ») mais jamais en nombre. Pourtant, des fois, cela démange de le mettre au pluriel, par exemple dans des constructions de type « Quand elles se croisaient, elles échangeaient désormais quelques mots, ravies, chacune, de ce voisinage. » (Camellia rose, p.114)
Il va donc nous falloir résister, et cela, même dans l’accord du verbe. Faute d’accès au Grevisse (mon téléagrandisseur est toujours en panne), je me rabats sur la Banque de dépannage linguistique, site québécois de grande qualité. Il consacre une page entière à « chacun » et aux différents cas d’accord (ici) et indique : « Lorsque le sujet comprend deux éléments qui sont juxtaposés ou coordonnés, le verbe est généralement au singulier, mais il peut aussi être au pluriel. ». Mais comment choisir, alors ?
Je m’en vais poser la question à Pascale.

La réponse de Pascale.

La règle est le singulier, quelle que soit la situation. Le pluriel est maintenant admis parce que la plupart du temps on fait l’erreur à cause du « et » trompeur, mais la règle académique reste le singulier.
Le « et » de « chacun et chacune » n’est là que pour différencier les « chacun » mâles et les « chacune » femelles : ça reste toujours des chacun quel que soit leur genre. En français, on peut tout aussi bien laisser chacun pour le féminin et le masculin puisque le masculin est supposé englober le féminin.
Donc, pour choisir, c’est toi qui vois si tu respectes la règle ou si tu suis l’usage admis. C’est tout. À ma connaissance, il n’existe pas de règle qui dirait : dans ce cas, on met le pluriel et dans l’autre on met le singulier.

La conclusion de Cy Jung

Je résisterai donc au pluriel, une fois encore. Chacune et chacun est si singulier… tout en ayant une dimension plurielle. Un vrai choix de société !


--------------

[*Phrase extraite de « Le programme de vos candidats à la Mairie (sic) du 14e », EELV, mars 2014.


Information publiée le jeudi 22 mai 2014.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.