LexCy(que)

Dictionnaires et correcteurs



Cy Jung — LexCy(que) : Dictionnaires et correcteurs

Pour travailler, j’ai besoin de dictionnaires et de correcteurs. Ils sont mes outils et vous les retrouverez au fil de ce LexCy(que). Quels sont-ils exactement ? Et pourquoi ceux-là ?
Laissez-moi vous raconter.

Cy Jung — Tu vois ce que je veux direQuand j’ai eu mon premier ordinateur à la fin des années 80 (un Amstrad PC 1512 et sa suite bureautique « Intégrale PC »), l’amblyope que je suis a enfin pu lire ce qu’elle écrivait sans trop de difficultés. L’écran était sommaire par rapport à ceux dont nous disposons aujourd’hui mais il restituait bien mieux que mon stylo ce que je rédigeais, même en m’appliquant.
Est-ce ce gain en lisibilité qui m’a menée à l’écriture ? Ce fut un déclencheur en tout cas, une vraie révolution : voir ce que j’écrivais en même temps que je l’écrivais.
J’ai ensuite troqué mon PC pour un Mac LCII doté d’un bel écran couleur 15 pouces et du système 7 qui permettait de paramétrer à loisir l’affichage. Word 5 proposait un premier correcteur qui avait le mérite, au moins, de signaler les mots inconnus de lui.

Cy Jung — Compte-filJ’écrivais donc, en toute lisibilité, prenant conscience des fautes de frappe, mais toujours loin des dictionnaires, gros volumes qui réclament une lecture au compte-fil et me sont donc peu aisés à utiliser. Je faisais confiance à ma connaissance de langue, convaincue de savoir écrire.
Quand j’ai donné à lire L’homme à la crotte gelée à Pascale, j’ai vite déchanté. Elle me posait des questions sur le sens de mes phrases, m’expliquant que la grammaire en dépendait (ou l’inverse), me signalait un nombre incalculable de contresens. J’ai compris alors que j’avais besoin de travailler pour mieux maîtriser mes textes et que pour travailler, j’avais besoin de dictionnaires et de grammaires.
J’ai commencé par éplucher Le Petit Robert, seul volume à peu près accessible, renonçant au « Grand » pour raisons économiques et au fameux Bon Usage (Le Grevisse) car tout à fait illisible, même avec un compte-fil.

C’est alors qu’une seconde révolution s‘est produite. À la fin des années 90, Le Petit Robert a été édité dans une version numérique et les premiers dictionnaires en ligne sont apparus. À moi l’accessibilité totale, la navigation hypertexte, la recherche et la lecture aisée ! À moi l’accès à la règle de grammaire via des sites que me signalait Pascale !
J’ai alors, au fil des ans, testé divers outils, logiciels ou sites, en ai gardé peu, finalement, soit parce que la lisibilité des autres est discutable, soit parce que leur apport en informations ne m’était pas nécessaire. Aujourd’hui, voici ceux que j’utilise [*], avec un petit commentaire sur leur accessibilité visuelle.

* Antidote RX devenu Antidote 9 (logiciel)
* Le Petit Robert, le Grand, le Dixel & le correcteur 2014
* Le Bon Usage
* Le TLF
* Orthonet
* Lexique des règles typographiques en usage à l’imprimerie nationale
* Le Robert. Dictionnaire des difficultés du français
* Le Robert. Dictionnaire historique de la langue française
* Thesaurus & Dictionnaire analogique (Larousse)
* Femme, j’écris ton nom... : guide d’aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions
* Autres ressources
* Les dictionnaires de Pascale

Cy Jung — Antidote 9 Cy Jung — Antidote RX Logo

Antidote RX devenu Antidote 9 (logiciel).

C’est bien sûr Pascale qui m’a signalé ce correcteur, dictionnaire, grammaire tout à fait incontournable. J’ai commencé par la version RX et suis passée aujourd’hui (janvier 2016) à la version 9, compatible avec toujours plus d’applications et d’une lisibilité à toute épreuve (zoom manuel accessible en permanence). La navigation interne fonctionne au double-clic, elle permet d’aller partout, facilement, de revenir en arrière, repartir, multiplier les types d’information, etc.
Il est aujourd’hui mon outil privilégié. Et en plus, Antidote 9 n’est pas cher (une centaine d’euros).
Je le recommande vivement.

Cy Jung — Petit Robert écran Cy Jung — Petit Robert logo

Le Petit Robert, le Grand & le Dixel (logiciel)

J’ai eu les trois versions du Petit Robert et si ce dictionnaire reste une référence pour son contenu (qualité des définitions, richesse des exemples, etc.), je dois avouer que la version 3 (édition 2008) est très décevante en matière d’accessibilité.
S’il est possible de modifier la taille des polices, cette version ne s’adapte pas aux écrans à la résolution 600x800 : la fenêtre est trop large et, quand on veut avoir l’article pleine page, on perd à droite les boutons de navigation, à gauche le champ de saisie. Impossible de réduire la fenêtre ; pas d’ascenseur horizontal : il faut déplacer la fenêtre.
Le prix du Petit Robert 2008 est très correct (moins de 50 euros).
Je l’utilise moins qu’avant et j’hésite à acheter l’édition 2009 avant de savoir si elle me serait plus lisible.

Note (24 octobre 2012) : J’utilise désormais le Grand Robert en ligne. Un peu cher mais très lisible. Et plus complet que le petit, forcément !

Note (7 août 2013) : J’ajoute ici le Dixel, dictionnaire disponible pour tablettes (ici). Il n’est pas gratuit mais pas si cher vu sa qualité, à la fois lexicale et encyclopédique. À n’avoir qu’un dictionnaire sur tablette, c’est celui-ci, ce d’autant que sa lisibilité est parfaite.

Note (13 septembre 2014) : J’ai testé le nouveau correcteur du Robert. Côté zoom, les textes et contenus des dictionnaires sont grossis mais pas les explications dans le correcteur. Dommage ! Par ailleurs, la navigation entre le texte et le correcteur ferme souvent le second, voire le premier. Les « combinaisons » s’affichent en mode nuage de mots et les synonymes sont présentés dans des arborescences. Pas très lisible !
Verdict ? Antidote, qui, sur un texte identique voit plus de choses et accepte de configurer un « je » au féminin, essentiel pour mon écriture. Faites-vous votre opinion : l’essai gratuit du Robert, c’est ici.

Cy Jung — Grevisse écran Cy Jung — Grevisse logo

Le bon usage (le Grevisse) (site Internet)

Addenda du 8 novembre 2011 : J’avais eu un propos très critique [*] sur la première version en ligne du Grevisse. Je viens de tester la nouvelle version. Je me réjouis de la lisibilité enfin acquise et vous renvoie à mon article « Ministre président » où j’en fais état. Je la trouve juste un peu chère pour qui n’en fait pas un usage très régulier ; payer au nombre de consultations me semblerait, pour le petits utilisateurs (dont je suis), plus juste.
Que l’on choisisse l’édition papier ou l’édition en ligne, cette grammaire est un outil obligatoire (ou presque !), son contenu étant d’une qualité sans égale. Il permet de comprendre beaucoup de choses et depuis que je l’utilise, ma compétence y a gagné.

Note (7 août 2013). J’ai renoncé à l’abonnement en ligne au Bon Usage, trop cher pour ce que j’en fais. Je suis donc revenue à l’édition papier, épique !

Cy Jung — TLF écran

Le TLF (site Internet)

D’accès gratuit, le TLF, édité par le CNRS, est une référence incontournable : ses notices sont de grande qualité, riches en exemples. Il permet de compléter, si besoin, les définitions données par Le Petit Robert et de trouver des usages rares.
Côté navigation, il est un peu laborieux (pas de liens hypertextes) mais est très lisible (une fois trouvé le bon encodage de caractères). Le zoom de Firefox donne de bons résultats et il est compatible avec une résolution 800x600.
Je l’utilise en général quand je n’ai pas trouvé ce que je cherchais dans le Robert ou Antidote.

Cy Jung — Orthonet écran

Orthonet (site Internet)

D’accès gratuit, ce site du Conseil international de la langue française n’est pas un dictionnaire mais un simple lexique. Il s’avère utile pour trouver des accords sur des noms. Côté lisibilité, rien à dire : je n’y ai rencontré aucun problème de lecture (une fois le bon encodage des caractères trouvé).
Au-delà de ce lexique, Othonet propose quelques règles de base, des conjugaisons, des jeux et même un formulaire pour faire corriger une phrase (que je n’ai pas testé).
Je l’utilise souvent en désespoir de cause, quand je cherche un usage que je n’ai pas trouvé ailleurs.

Cy Jung — Lexcique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie naitonale

*Lexique des règles typographiques en usage à l’imprimerie nationale (édition papier)

Ce lexique est un ouvrage essentiel et son intérêt va bien au-delà de la forme des textes, considérant que la typographie est une manière d’appréhender de l’orthographe. Majuscules, italiques, utilisation des unités de mesure… Tout est compilé de manière claire et facile à utiliser pour permettre à chacun de présenter ses textes dans la meilleure forme possible.
J’utilise ce lexique depuis de nombreuses années. Je ne connais pas sa nouvelle édition 2002 qui reste d’un prix plus qu’abordable.

Cy Jung — Robert des difficultés du français Cy Jung — Petit Robert logo

Le Robert. Dictionnaire des difficultés du français (édition papier)

Même si j’ai tendance à oublier les bonnes vieilles éditions papier (lisibles qu’au compte-fil), ce dictionnaire des difficultés reste irremplaçable pour trouver notamment les orthographes et usages particuliers de beaucoup de noms communs. Le seul problème, c’est qu’il ne faut pas trop croiser ces informations, notamment avec Le Petit Robert : elles sont souvent contradictoires. Mon édition est un peu vieille (1994) ; ce ne me semble pas pourtant tout expliquer.
On atteint là la limite de la multiplication des sources : à trop en avoir il devient parfois complexe de trancher. Cet usuel reste néanmoins une référence à prix modique (moins de 25 euros).

Cy Jung — Robert historique de la langue française Cy Jung — Petit Robert logo

Le Robert. Dictionnaire historique de la langue française (édition papier, 2 volumes)

J’aime beaucoup ce dictionnaire dans ce qu’il permet de comprendre l’histoire des mots, l’histoire plus par les usages que par l’étymologie. Je le consulte parfois, pour mieux comprendre les mots que j’utilise mais, une fois encore, la lecture au compte-fil ne me pousse pas à sortir souvent les volumes de leur boîte.
Ce dictionnaire reste un bel ouvrage (par son contenu mais aussi en tant qu’objet), et vaut son prix (près de 150 euros).

Cy Jung — Larousse, Thesaurus Cy Jung — Larousse, Dictionnaire analogique

Thesaurus & Dictionnaire analogique (Larousse) (édition papier)

Ces ouvrages, qui sont plus une base documentaire que de véritables dictionnaires, sont les ancêtres du lien hypertexte : ils permettent d’accéder à des mots en cheminant via les idées. Bien que peu lisibles pour moi, ils demeurent une ressource importante pour augmenter mon vocabulaire.

Femme, j’écris ton nom... : guide d’aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions

C’est l’outil indispensable de celles et ceux qui pensent que c’est aussi par la féminisation des termes de métiers que les droits des femmes progresseront.
En téléchargement (gratuit) sur le site de la Documentation française.

Autres ressources

Il existe bien sûr de nombreux sites et logiciels qui sont des aides précieuses à la correction ou à l’enrichissement des textes. Je peux citer Reverso, un site de traduction qui propose une grammaire assez claire et qu’il m’arrive de consulter.
Je vous invite également à consulter régulièrement France Terme, un site de terminologie qui permet d’éviter de trop pratiquer les anglicismes.

Pour compléter votre information, vous pouvez éplucher le portail du Centre National de ressources textuelles et lexicales qui donne accès à des ressources de qualité.

Les dictionnaires de Pascale

Pascale, correctrice, qui intervient dans cette rubrique afin d’éclairer les choix de Cy Jung, vous propose les dictionnaires en ligne suivant :
XMLittré — Le Dictionnaire Littré en ligne.
Dictionnaire de l’Académie française, (8e et 9e éd. en cours de mise en ligne).
Le Dictionnaire d’orthotypographie en deux volumes de Jean-Pierre Lacroux.
La grammaire en ligne de l’Office Québécois de la langue française.
Un site consacré aux bizarreries du français, langue-fr.net.


--------------

[*Cette liste sera actualisée au fil de mes recherches.

[*Commentaire sur la version précédente, 18 janvier 2009. Pour pouvoir accéder au Bon Usage en ligne, il faut acheter l’édition papier… C’est un peu dommage mais cette mise en ligne offre véritablement la possibilité de naviguer dans cette somme de manière agréable et efficace. Lisible aussi ? Il faut le dire vite.
Grâce à la générosité de l’éditeur, j’ai pu accéder au site afin de faire une évaluation de la lisibilité. Le site réagit bien au zoom de Firefox ; mais il est très lent et le déplacement des fenêtres afin de les amener dans l’aire de mon écran à résolution 600x800 rend vite la navigation agaçante. L’éditeur m’a conseillé de changer d’ordinateur pour pallier le manque de rapidité ; je lui ai suggéré d’augmenter les capacités de son serveur : nous en sommes restés là.


Information publiée le dimanche 18 janvier 2009.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.