LexCy(que)

Visite de / à (lieu)



Cy Jung — LexCy(que) : Visite de / à (lieu)

Ma phrase (ou plutôt celle d’Isabelle) [*] : De passage près de Moulins, je me suis laissé tenter [**] par une visite au Centre national du costume de scène.

Je relis ce billet d’Isabelle pour La vie en Hétéronomie et me demande s’il ne s’agirait pas plutôt d’« une visite du Centre national du costume de scène ». Intuitivement, je dirais qu’il y a une nuance de sens : si je fais « une visite du musée », je le visite au sens de « Aller, se rendre dans un lieu et le parcourir en examinant. » (Grand Robert) alors que si je fais une « visite au musée », c’est plus histoire de dire bonjour, de « rendre visite », comme on rend visite à quelqu’un, avec une personnification du lieu. Je rends par exemple souvent visite à mes tours… mais c’est une autre histoire.
Je reprends et me tourne vers Antidote. Rien n’est dit de particulier sur la construction de « visite » mais les exemples confirment mon intuition ; s’opposent une « visite de chantier » ou « de musée » à une « visite à la ferme », ou « à l’hôpital ». Je trouve le même genre d’exemple dans le Grand Robert et, sans qu’une explication ne soit donnée, je comprends mieux la nuance de sens. Semblent s’opposent ici « faire la visite de » à « rendre visite à », le second s’appliquant plus aux gens qu’aux lieux mais pouvant s’appliquer à un lieu qui, de fait, représente les gens qui l’habitent (ou les énergies, pour mes tours).
Si j’hésite ainsi entre « à » et « de » quand il s’agit d’un lieu, je chercherai donc à introduire les verbes « faire » ou « rendre » qui me donneront la solution. Pour la phrase d’Isabelle, c’est donc bien une « visite du Centre » qu’elle souhaitait faire et non une « visite au Centre » qu’elle souhaitait rendre.
Ceci étant, j’aimerais bien comprendre le fondement de cette nuance.

J’en profite pour faire le tour de mes dictionnaires. Je ne trouve pas ce que je cherche même si le TLF se révèle très intéressant, notamment dans ce qu’il dit des constructions où il s’agit d’une « visite à » quelqu’un cette fois et non d’un lieu. Par exemple, l’expression « rendre visite à quelqu’un » a originellement un sens de réciprocité (réciprocité aujourd’hui non obligatoire) : on rend la visite à la personne qui nous a déjà visité. Voilà qui explique l’usage du verbe « rendre ».
Je vous renvoie à ce dictionnaire en ligne libre d’accès qui donne bien d’autres exemples d’usage de « visite » qui valent la lecture. Vous trouverez également des expressions peu communes dans le XMLittré.
Quant à ma question… Sa réponse doit tenir aux sens particuliers et constructions des prépositions « à » et « de » ; je ne trouve pas la réponse dans Grevisse, trop compliqué à consulter sur ce type de recherche. Dernière hypothèse : ma question est idiote. Cela arrive !


--------------

[*Phrase extraite de « Savoir @15 », billet de La vie en Hétéronomie du 30 juillet 2014.

[**Si vous avez oublié les règles qui s’appliquent ici, je vous invite à consulter l’article du LexCy(que) idoine, .


Information publiée le jeudi 21 août 2014.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.