Blogue — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] 23e dimanche du temps ordinaire



Cy Jung — [La Cocotte enchantée] 23e dimanche du temps ordinaireLisons Saint-Paul ce matin. Si si, c’est important, Saint-Paul. Il y a en lui quelque chose de si… Cocotte ? Exactement.

« Frères, ne gardez aucune dette envers personne, sauf la dette de l’amour mutuel, car celui qui aime les autres a parfaitement accompli la Loi. Ce que dit la Loi : Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, tu ne convoiteras rien ; ces commandements et tous les autres se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L’amour ne fait rien de mal au prochain.
« Donc, l’accomplissement parfait de la Loi, c’est l’amour. » (Rm 13, 8-10)

Oui, à fond Cocotte, Saint-Paul, tellement d’ailleurs que l’on pourrait se demander si cette filiation spirituelle n’est pas filiation tout court. La Cocotte enchantée, fille de Saint-Paul ? Ce n’est pas elle qui irait s’en plaindre tant il lui serait étranger de considérer que l’amour n’est en rien incompatible avec l’adultère, le meurtre ou le vol. Celui qui tue ou vole peut en effet être dans l’amour mutuel, certain se prévalant même de commettre ces forfaits par amour.
Quant à l’adultère… Rosalie dirait sans doute à notre Cocotte qu’il s’agit là d’une notion bourgeoise hétérosexiste même si l’on peut supposer qu’elle serait plus favorable à une relation exclusive. Elle ne confond jamais les principes, les analyses, Rosalie, avec ce qu’il nous est donné de vivre. Elle sait ainsi que l’adultère a été condamné car la fidélité établit la filiation autant qu’elle attache les femmes aux hommes. Car pour ce qui est des hommes aux femmes… Ça, c’est la Cocotte qui en parle, tout auréolée qu’elle est de sa première participation à une manifestation féministe.
Pour la peine, elle nous mitonne dans sa Marmite une vision des femmes militantes si positive que le fumet s’en répand jusque dans le Chaudron, pourtant bien nauséabond cette semaine. Rosalie se révèlerait-elle un efficace exhausteure de goût ? On ignore encore sa saveur mais il est clair que la cuisine au Wok autant qu’à la Sauteuse de notre Cocotte en a bien besoin. Ah ! la saveur. C’est dans le Moule qu’elle se révèle, en toute fin de semaine sur fond de bouffée de chaleur.
Mais où cela va-t-il nous mener ? À lire et relire Saint-Paul ? Tout dépend du fait de savoir si la suite sera ou non couverte par un carré blanc à moins, bien sûr, que la Cocotte ne se dérobe encore ! « Dérober » : enlever sa robe ? « L’amour ne fait rien de mal au prochain » ; est-ce si sûr ?
À plus !

Information publiée le dimanche 7 septembre 2014.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.