Blog — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] 28e dimanche du temps ordinaire



Cy Jung — [La Cocotte enchantée] 28e dimanche du temps ordinaireLa Cocotte enchantée, cette semaine, nous interroge : « Trop de luxure nuit à la luxure. » Elle n’y met pas de point d’interrogation, aguerrie qu’elle est à détenir la vérité. Ce n’est pas notre cas et il nous semble que la sentence nous ramène à cette phrase de l’extrait du jour de la lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens :

« Être rassasié et avoir faim, avoir tout ce qu’il me faut et manquer de tout, j’ai appris cela de toutes les façons. » [Ph 4, 12-14.19-20]

C’est là un fondamental de la joie, « Être rassasié et avoir faim », et si notre Cocotte exprime un excès de luxure, sans doute est-ce parce qu’elle craint d’être rassasiée et y perdre la faim. La clé du désir est là, le sien, le nôtre. Serait-ce à dire que nous devons nous appliquer à « rester sur notre faim », jouir dans la frustration, en quelque sorte ? Justement non car c’est bien être rassasié qui donne faim, un peu comme quand on mange un bon gros hamburger avec des tonnes de frites et une glace pour le dessert. On est rassasié mais on a déjà envie d’un repas à l’identique.
La Cocotte enchantée ne doit donc pas craindre que sa jouissance la coupe de son désir, peut-être aussi parce que l’un et l’autre s’exprimeraient dans des conditions morales qui lui échappent. Ce n’est bien sûr pas la Crêpière qui contraint sa tambouille spirituelle jusqu’à cuire ses crêpes dans un Wok comme si le poids de la Bassine à confiture qui colle à sa conscience n’était pas suffisant pour l’amener à des considérations sans rapport avec la choucroute. C’’est ainsi qu’elle fait tout un Plat de pas grand-chose, avant de se rabattre sur la Bouilloire pour se donner bonne figure.
Ne soyons pas dupes ! La Cocotte craint la faim parce que les exigences de sa satiété risquent de la porter au-delà de ce qu’elle considère comme raisonnable. Et Rosalie ? Le désir et le plaisir n’ont jamais été au programme du 18 Brumaire de Louis-Napoléon Bonarparte. Ça ne va pas aider !
À plus !

Information publiée le dimanche 12 octobre 2014.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.