Blogue — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] Dimanche de la solennité du Christ Roi de l’Univers



Cy Jung — [La Cocotte enchantée] Dimanche de la solennité du Christ Roi de l'UniversEnfin ! L’Avent se profile en ce dernier dimanche de l’année liturgique et nous allons pouvoir nous gaver de toutes ces bonnes choses qui accompagnent la naissance du Christ. Chacun aura déjà remarqué que Noël est partout, dans nos rues, dans nos commerces, dans nos administrations, dans nos associations LGBT converties à la Nativité tant la famille est aujourd’hui au cœur de leurs préoccupations.
Eh oui ! les familles LGBT et leurs enfants ont un droit identique aux autres à se soumettre au diktat du commerce et des « origines chrétiennes » de la France. Comme toutes les familles, elles vont se prévaloir de la joie des enfants face aux paquets-cadeaux par milliers pour se régaler de dinde rôtie et de bûche glacée autour d’une joyeuse tablée où l’enfant roi fera taire les vieilles querelles domestiques et patrimoniales, jusqu’à ce moment béni où les bulles de champagne feront émerger toutes les violences refoulées.
Vive l’égalité du droit à sacrifier l’amour sur l’autel d’un Noël commercial et familial dont Jésus sera, au final, le seul exclu. Pauvre chérubin abandonné dans son auge le temps d’un Alléluia grégaire qui sanctifie le contraire de ce qu’il est. Heureusement que Marie, Joseph, Petit Mouton, Caddie et les tours veillent sur lui ! Mais qui veille alors sur ces femmes et ces hommes qui sacrifient leur être désirant pour souscrire à un ordre social qui en contrarie l’avènement ? Qui va enfin nous dire que la chrétienté a vécu et qu’il est temps de remettre les crèches dans les églises et les marchands de bonheur dans les geôles de la révolution écologique ?
La Cocotte enchantée, bien sûr, qui vit sa foi entre Bouilloire et (tourne)-Broche (comme Edouard II ?) et ne cède rien à ce monde qui s’accroche à des mythes pour mieux se faire… abuser par le Grand Capital et ses serviteurs publics. Serait-elle devenue communiste ? Rosalie n’en demande pas tant et l’on se réjouit que la Friteuse de notre Cocotte promette un nouvel ordre économique qui ne manque ni de sel ni d’amour. C’est qu’il lui faut résister au poids de la Terrine.
Ah ! le pâté… Il en existe de végétal si vous souhaitez entrer en résistance, résistance à l’oppression du lisier et des entonnoirs. C’est pourtant si bon, le foie gras. Notre Cocotte y regimbera-t-elle ? Que de suspens, Noël.
À plus !

Information publiée le dimanche 23 novembre 2014.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.