LexCy(que)

Gaîté, gaieté et gaité



Cy Jung — LexCy(que) — Gaîté, gaieté et gaité

Ma phrase [*] : Un jap’ rue de la Gaîté, c’est super ! Je viens de me rendre compte — tu le savais — que « rue de la Gaîté » prend un « ^ », et ne s’écrit pas « Gaieté » (que j’aurais du reste écrit « Gaité »…) Si j’étais arrivé par la 13, nous nous serions retrouvés au métro « Gaité », sans « ^ » d’après la RATP !

Voilà une question qui mérite de creuser du côté du circonflexe, moi qui écris a priori « gaîté » avec un chapeau, comme on disait quand on était petits. D’emblée, Antidote me propose deux notices différentes « gaieté » et « gaîté », la première recouvrant les définitions que l’on connaît, le second étant simplement indiqué comme « Vieux », avec simplement « gaieté » comme définition.
Antidote me renvoie également à l’orthographe rectifiée qui fait tomber le circonflexe. Je m’en vais regarder déjà les deux orthographes non rectifiées et reviens à cette question.

Dans le Grand Robert, déjà, le titre de la notice donne le ton : « gaieté (Académie) ou gaîté [gete] n. f. » ; et tout au long des développements, ce dictionnaire utilise bien « gaieté ». Je m’en vais consulter le dictionnaire de l’Académie (9e éd.) qui confirme son usage de « gaieté », lui attribuant l’ancienneté que le Grand Robert attribue à « gaîté », soit le XIe siècle. La notice « gaîté » est un simple renvoi sur « gaieté ».
Le TLF, toujours riche de développements sur l’histoire des mots, indique que l’Académie a eu un revirement de dictionnaire. Ce fut « gaieté » de 1694 à 1762, puis « gaîté » puis de nouveau « gaieté » à partir de 1932. Il avère aujourd’hui l’usage de « gaieté » comme le plus usuel.
Enfin, le XMLittré nous donne aussi les deux orthographes, dans le même ordre chronologique et d’usage, en expliquant au passage que le circonflexe, en faisant chuter certaines consonnes, peut avoir un effet sur la prononciation, donc le nombre de syllabes : « (…) anciennement, il était de trois syllabes, ghé-ye-té, (…) ». Je suppose que le remplacement du circonflexe par le « e » a la fonction de garder un «  » long en héritage. C’est si bon d’être gai… Hé !

Cela m’amène au circonflexe et à l’orthographe rectifiée. Antidote propose un article très clair (comme toujours !) sur le sujet, « Accent circonflexe rectifié ». J’y apprends (je ne me suis jamais véritablement penchée sur la question puisque je mets toujours le circonflexe même quand c’est un archaïsme) le principe de base : « La chute des accents circonflexes recommandée par les rectifications ne s’applique qu’aux voyelles i et u. Avec les voyelles a, e et o, l’accent circonflexe apporte en effet une nuance phonétique importante et utile dans un grand nombre de paires de mots différenciés uniquement par cet accent. » Notre « gaîté » est donc dans ce cas, et devient « gaité », sans « e » cette fois.
C’est étrange, d’ailleurs, d’avoir rectifié ce mot qui s’écrivait déjà couramment sans circonflexe avant la rectification qui date de 1990 et qui m’a toujours semblé une opération d’appauvrissement de notre langue. Cela dit, Antidote continue de faire le détail de la chute (ou non) du circonflexe, indiquant qu’il est conservé dans les conjugaisons et sur certains mots quand il en change le sens. La Cocotte enchantée, par exemple, dans son billet du 23 juin 2015 [**] avait malencontreusement écrit « jeune » pour « jeûne » ce qui demeure, au vu du personnage, absolument incroyable.
Heureusement, son amie albinos, qui ne fait pourtant pas le distinguo visuel entre les différents accents, veille. Ceci doit-il vous inciter à utiliser les versions accentuées non rectifiées ? Je ne peux que vous y encourager.

Cy Jung — GaîtéEt dernière question posée par Emmanuel : quid de « Gaité » sans accent circonflexe sur le plan de quartier du site Internet de la RATP ? En effet, alors que, sur ce même plan, la rue du même nom en prend un. Wikipédia indique d’ailleurs que la rue s’écrit toujours « Gaîté » arguant que suivre les évolutions de l’Académie et modifier l’orthographe requiert un arrêté municipal qui n’a jamais été pris. L’explication est plausible.
Et je m’en vais vérifier l’histoire de la station et, ô ! surprise. La station est présentée en « Gaîté » dans Wikipedia encore… et sur le plan de ligne de la RATP, comme dans le plan interactif en ligne. Et dans les stations ? Je sors de mon écran et file mener l’enquête sur le terrain…
… Et voici. Sur le plan à l’extérieur de la station, « Gaîté » prend un circonflexe, comme sur les plans imprimés à l’intérieur et la signalétique indiquant la rue de la Gaïté en sortie. Il y a donc une coquille sur le plan de quartier.


--------------

[*Mail d’Emmanuel, 6 mars 2015.

[**« 328 — Mardi 23 juin 2015 », La Cocotte enchantée, blog.


Information publiée le mercredi 22 juillet 2015.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.