LexCy(que)

Prime time



Cy Jung — LexCy(que) : Prime time (anglicisme)

Ma phrase [*] : Les voilà aujourd’hui dans un nouveau rôle, quasi en prime time, scénaristes d’un épisode de Diane, femme flic, « Otages du mensonge », diffusé le jeudi 19 mars 2009 à 21 heures 40 sur la Une.

Antidote, logiciel canadien, est en pointe dans le débusquement des anglicismes. Il me signale donc « prime time » et écrit : «  Au Québec, on utilise plutôt heure de grande écoute, heure de pointe, période de pointe, heure d’écoute maximum, heure de forte écoute ou avant-soirée. Cet anglicisme est toléré ailleurs dans la francophonie. »
J’essaie, dans la mesure du possible, de limiter mon usage des anglicismes au strict minimum, non que je sois une farouche défenseure de la francophonie mais parce que le français est ma langue et, quand c’est possible, j’en privilégie l’emploi étant entendu qu’une langue se nourrit aussi de mots étrangers.

Pour ce qui est « prime time », je peine à utiliser les alternatives que propose Antidote. Pourquoi ? C’est difficile à dire, si ce n’est évoquer l’usage suffisamment admis de ce terme pour que ses équivalents francophones choquent (ou corrompent) la lecture. Je les tente :
* « Heure de grande écoute » : « Les voilà aujourd’hui dans un nouveau rôle, quasi en heure de grande écoute, (…) » ; hormis le fait que je n’ai pas l’habitude de cette tournure, je n’ai pas d’argument à avancer contre son emploi ici.
* « Heure de pointe » : « Les voilà aujourd’hui dans un nouveau rôle, quasi en heure de pointe, (…) » ; cette « heure de pointe » me fait plus penser au métro ou au périphérique qu’à la télévision ; c’est au moins l’usage qu’il en est couramment fait même si la définition de cette locution ne fait référence qu’à un « grand trafic » sans préciser la nature de ce trafic.
* « Période de pointe » : « Les voilà aujourd’hui dans un nouveau rôle, quasi en période de pointe, (…) » ; Les voilà qui ? Les périodes ? Je pouffe et passe au suivant.
* « Heure d’écoute maximum » : « Les voilà aujourd’hui dans un nouveau rôle, quasi en heure d’écoute maximum, (…) » ; à l’instar de « heure de grande écoute », je n’ai que l’argument du défaut d’habitude à opposer.
* « Heure de forte écoute » : « Les voilà aujourd’hui dans un nouveau rôle, quasi en heure de forte écoute, (…) » ; si je mettais « audience » à la place de « écoute », cela permettrait peut-être à l’expression d’être plus convaincante ? Pas si sûr.
* « Avant-soirée » : « Les voilà aujourd’hui dans un nouveau rôle, quasi en avant-soirée, (…) » ; le terme, assez court, est plus maniable que les expressions déjà vues ; pourtant, l’avant-soirée me semble se situer plutôt à 19 heures qu’à 20 heures 50, heures du « prime time », Antidote confirme d’ailleurs ce sens.

En regardant la définition de « prime time » dans le Petit Robert, je comprends ce qui me gêne dans les termes alternatifs proposés par Antidote : le « prime time », s’il correspond à l’heure de « plus grande écoute », indique avant tout qu’il s’agit de « l’émission principale » de la soirée. Ainsi, en tant que deuxième épisode de Diane, femme flic, « Otages du mensonge » est en prime time bien que diffusé à 21 heures 40.
Mon « quasi » est donc de trop autant que les alternatives francophones n’intègrent pas cette dimension d’émission « principale ». Si Antidote propose d’ailleurs tant de termes alternatifs, n’est-ce pas parce qu’aucun n’aurait réussi à s’imposer, par manque de pertinence, justement ? Les « courriels » et autres « pourriels » fonctionnent bien, par exemple, et n’ont pas de concurrents.

Verdict : Je garde « prime time » mais enlève le « quasi ».
Ma phrase devient : Les voilà aujourd’hui dans un nouveau rôle, en prime time, scénaristes d’un épisode de Diane, femme flic, « Otages du mensonge », diffusé le jeudi 19 mars 2009 à 21 heures 40 sur la Une.


--------------

[*Phrase extraite de Marine et Anne Rambach, femmes scénaristes, News du site de Cy Jung publiée le 12 mars 2009.


Information publiée le samedi 14 mars 2009.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.