+7

Cy Jung, écrivaine — Communiqués

Le harcèlement sexuel, appareil répressif de la domination masculine



Cy Jung — +7 : Le harcèlement sexuel, appareil répressif de la domination (...)

Paris, le 22 mai 2016.

La domination masculine est un des systèmes d’oppression majeurs qui pérennise l’ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste. À son service, des hommes, des femmes, des institutions, des représentations culturelles, sociales, une langue, des savoirs, un système éducatif, des modes de production, de consommation, un ordre juridique, des outils répressifs… une société tout entière.
Le propre de la domination masculine est d’obtenir le consentement de ses victimes par un système de gratifications avant tout culturelles que l’on peut nommer l’« éternel féminin ». Toute femme, mère et épouse, agente de la reproduction du système de domination par une éducation ad hoc des enfants d’une part et objet sexuel à disposition des hommes de l’autre, qui s’y dérobe trahit la cause de l’éternel féminin, lesbiennes, garçons manqués, vieilles filles, hystériques, mal baisées, voire salopes pour celles qui prétendent jouir en toute indépendance et liberté.
C’est la raison pour laquelle les mouvements féministes ont toujours placé la libre disposition de son corps (que symbolise historiquement le droit à la contraception et à l’avortement, aujourd’hui l’abolition du système prostituteur) au cœur de leurs combats, considérant que l’égalité en droit ne serait jamais rien sans une mise en cause de leur objectivation sexuelle et reproductrice par des hommes qui tirent maints privilèges et avantages de ce système de domination. Quant aux hommes qui voudraient ne pas profiter des gratifications de la domination masculine, ce sont des impuissants, des efféminés, des pédales et de pauvres hosties au sexe faible.
Dans ce contexte, les accusations portées contre le député Baupin par huit femmes, les révélations de harcèlement qui ont suivi, les appels à « lever l’omerta », révèlent auprès de qui faisait mine d’en douter que le harcèlement sexuel est autorisé à dessein par la domination masculine en temps de paix à l’instar du viol en temps de guerre. Aux femmes qui aspirent à un partage réel du pouvoir, qui résistent par leur présence même dans certains espaces politiques, économiques et sociaux, le harcèlement sexuel et les agressions qui vont avec viennent dire qui gouverne de fait le monde au service de la gent épicière hétérosexiste et raciste.
La justice tranchera, Cy Jung l’espère, car la justice seule est en droit de condamner les personnes sur la base de faits qu’elle avère. Par contre, chacun de nous a le devoir de prendre position contre la domination masculine et de s’attaquer au machisme, au patriarcat, au masculinisme, quelles que soient leurs expressions. Cy Jung apporte ainsi un soutien sans faille aux femmes qui se disent victimes de violences perpétrées par le député Baupin et par tant d’autres. Certaines, connues ou non, sont ses amies et compagnes de lutte. Ses pensées les plus amicales comme ses engagements les plus radicaux les accompagnent.

Note. Ce communiqué a été repris sur « Entre les lignes entre les mots » ici.

Cy Jung, 22 mai 2016®.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Contacter Cy Jung.



Communiqué précédent / Communiqué suivant
Retour à tous les communiqués


Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici




Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.