Romans & Nouvelles

Cul nu, courts érotiques



Ce recueil de courts érotiques rassemble vingt-neuf textes où le désir, les fantasmes et le plaisir sont roi. Quels que soient les lieux et les époques, Cy Jung vous entraîne dans une farandole d’émotions et de pratiques, variant son écriture au gré des circonstances.
Il y en a pour tous les goûts, au moins l’espère-t-elle, résolue qu’elle est à proposer une palette non exhaustive des ressorts de la sexualité lesbienne.

* Sommaire
* Critiques

Cy Jung — Cul nu, courts érotique, première éditionCouverture de la première édition (2001).

Sommaire

« Introduction » par Isabelle Thézé.

« Sous-cul »


Tenir au cul et aux chausses
Tire-au-cul
Tirer au cul
Tomber sur le cul
Torche-cul
Tortiller du cul
Tortiller du cul pour finir par chier droit !
Traîner (traire) son cul
Travailler avec le cul
Trou du cul ou Trou-du-cul
Tu peux te (la) fourrer dans le cul
Tu peux te la foutre au cul

« Cul sec ! »


Cul seccotine
Cul-terreux
Dans le cul !
Danser du cul
De mon cul
Descendre en tape-cul
Deux culs dans la même chemise
Deux culs qui se sont vus sont comme proche famille
Donner (flanquer, foutre, mettre) son pied au cul

« Au cul la vieille, c’est le printemps ! »


Au cul levé
Avoir au cul
Avoir au cul la balayette
Avoir chaud au cul
Avoir de la merde au cul
Avoir des couilles au cul
Avoir du cul
Avoir du poil au cul
Avoir la tête dans le cul
Avoir le cul bordé de nouilles
Avoir le cul dans l’assiette
Avoir le cul en feu
Avoir le cul pesant
Avoir le cul sur la paille
Avoir le cul sur la selle
Avoir le feu au cul
Avoir les yeux grands comme des culs de bouteilles
Avoir quelqu’un dans le cul
Avoir toujours le cul sur la selle
Avoir un balais dans le cul
Baise-moi au cul, la bouche est malade !
Baise-moi le cul !
Baiser le cul de la vieille
Baiser le cul de quelqu’un

« Cucul la praline »


Cul à cul
Cul à fauteuil

« Clair-cul »


Coller à cul plat sur son siège
Coller au cul
Comme un cul
Cotre à tape-cul
Coup de cul
Couper cul
Coûter la peau du cul

« Se fendre le cul en quatre »


Se garer à cul
Se grouiller (magner) le cul
Se laisser (se faire) pogner le cul
Se le mettre au cul
Se mettre quelque chose au cul
Se mettre un doigt dans le cul

« Elle avait le cul large comme la Porte d’Aix » [*]


En avoir plein le cul
En rester sur le cul
Envoyer (mettre, foutre) quelque chose au cul de quelqu’un

« Se mettre un treillis sur le cul »


Se ouatcher le cul
Se peler le cul

« Le trou du cul du monde »


Lèche-cul
Lécher le cul
Lever le cul

« Mon cul sur la commode »


Montrer son cul
N’avoir ni cul ni téton
Ne pas valoir le cul
Paille-en-cul

« Ça me pendait au cul comme un sifflet de deux ronds »


Ça me troue le cul !
Ça ne te fera pas un trou du cul
Changer la tête en cul

« La fuite en tape-cul »


La tête emporte le cul
Le cul

« Cul-de-poule »


Cul de quelque chose

« Cul-de-sac »


Cul-de-singe
Cul-doré

« Beau cul, belle gueule ? »


Bête comme un cul
Botter le cul
Bout du cul
Branler du cul
Bronze-cul
C’est casse-cul

«  Et mon cul, c’est de la poulette ! »


Être assis comme un cul paisible
Être cul à cul
Être cul nu
Être cul ou cucul

«  Cul-bénit »


Cul-blanc et cul blanc
Cul-brun
Cul chéri

« Parle à mon cul, ma tête est malade »


Payer avec son cul
Peigne-cul
Penser avec son cul
Péter plus haut que son cul
Petit cul
Pisser au cul de quelqu’un
Plan cul
Poil de cul
Poser son cul
Pousser au cul
Pousser le cul pour voir la pointe
Prendre son cul par l’oreille
Prendre son cul pour ses chausses
Rage de cul
Rage de cul passe le mal au dent
Raie du cul
Ras le cul
Se bouger le cul
Se casser (crever) le cul
Se croire deux trou du cul
Se décarcasser (se dévisser, se démancher) le trou du cul
Se devoir le cul
Se donner des coups de pieds au cul

«  Cul et chemise »


Cul gelé
Cul noir
Cul postiche
Cul-rouge

« Se pogner le cul »


Se retrouver le cul sur la braise (sur la paille)
Se taper le cul par terre
Se torcher le cul de quelque chose

« Le cul entre deux chaises »


« Faire boutique mon cul »


Faire cul bas
Faire des effets de cul
Faire du tape-cul
Faire le cul de plomb
Faire le cul-de-poule
Faire noir comme dans le trou du cul d’un nègre
Faire trêve du cul
Faux cul
Film de cul
Finir en cul-de-sac

« Baiser le cul du diable quand il est frette »


Bas du cul

« Cul-de-basse-fosse »


Cul-de-four
Cul-de-jatte
Cul-de-lampe
Cul-de-Paris
Cul de plomb
Cul de poix


« Le cul par-dessus tête »


« Florette à cul ouvert »


Foutre au cul
Foutre en cul
France cul
Frotter son cul contre la porte
Gratte-cul
Gros-cul
Hausse-cul
Histoire de cul
Il n’y a pas plus de (telle chose, telle personne) que de beurre au cul
Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent
Jeter, mettre à cul
Jouer du cul renversé
Jouer un cul
L’avoir dans le cul

« Panpan cucul »


Papier cul

« Loger à l’auberge du cul tourné »


Mettre la main au cul
Mettre sur le cul
Mon cul (quelqu’un ou quelque chose) !

« Tu pues du cul ! »


Vent de cul
Vouloir le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière
Y aller de tête et de cul comme une corneille qui abat ses noix
À coupe-cul
À grands coups de pieds au cul
Aller au cul
Aller de cul et de tête
Attraper par la peau du cul
Au cul de quelque chose

Critiques

« Écrire des textes érotiques est un des exercices les plus difficile du monde et Cy Jung y parvient à la perfection parce que (entre autres) elle y met de l’humour. Lisez-le avec le même humour et tout ira bien. »

Hélène de Monferrand, Lesbia magazine, décembre 2001

« (…) Chez certaines, une compilation de nouvelles érotiques peut devenir répétitive et donc lassante à défaut d’être lascive. Chez Cy Jung, que nenni ! Le style et les descriptions sont toujours renouvelés, variés… et appétissants. (…) Cul nu n’est pas un livre pour l’été à consommer sur une plage bondée et bruyante. C’est un livre à garder sur sa table de chevet, à portée de main. Il peut donner des idées. »

Céline, pour Fosfoo.com, juillet 2001

« Tout, tout, tout, vous lirez tout sur le cul. (…) Si certaines des histoires sont indéniablement alléchantes, d’autres sont un peu cucul (pas forcément dans le bon sens de ce terme !). Cependant, il y a bien trop peu d’ouvrages de ce type dans

l’horizon littéraire lesbien pour se priver de celui-ci. (…). »
Citegay.com, juillet 2001

« (…) Dans ses vingt-neuf textes courts, Cy Jung joue de la variété des styles, des présentations, des pratiques et nous invite à partager la diversité des amours au féminin en proposant des éléments pour la visibilité des lesbiennes : à elles de s’en saisir… ou pas. (…) »

Gazoil Magazine, 13 juillet 2001

« (…) Cy Jung met en évidence ce que nous étions nombreux(ses) à supputer : oui, les lesbiennes aiment le sexe, bandent des seins, gonflent de la vulve à la moindre occase, et en plus, elles aiment ça. Malgré une langue un peu tarabiscotée, Cy Jung fait ici œuvre salutaire, en décrivant enfin le goût de la cyprine. »

Tim Madesclaire, Illico, 28 juin 2001

« (…) Là où les courts de Cy sont intéressants, c’est qu’ils démontrent que, même si l’on ne donne pas dans ces pratiques, il ne faut pas pour autant les nier et les condamner. Et ils nous permettent aussi d’essayer de comprendre les différences qui composent le milieu lesbien actuel, l’individualité des sexualités aussi. (…) Cul nu de Cy Jung est un livre qui va certainement en déranger plus d’une part son côté "rentre-dedans" (sans allusion aucune) mais, c’est aussi ce qui fait sa force. Parce que libertinage ne rime pas toujours avec carnage, les écrits de Cy restent comme elle, libres et sans concession. »

Tatiana Potard, Gay.com, 26 juin 2001

« Enfin un recueil de nouvelles érotiques en français ! Qui d’autre que Cy Jung aurait pu s’y coller ? Ne cherchez pas, celle-ci assume parfaitement sa domination en la matière. (…) C’est un plaisir de se soumettre à sa découverte. »

Nathalie Brochard, 360°, (17), mai-juin 2001.

--------------

[*Ce texte est le produit d’une performances aux 3G, à Marseille, le 28 avril 2000. Une courte présentation est ici.




Retour à tous les romans et nouvelles
Version imprimable de cet article Version imprimable



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.