Romans & nouvelles numériques

Nouvelle à paraître — La mère Noëlle est une imposture !

Version numérique inédite



Cy Jung — Nouvelle — La mère Noëlle est une imposture

Qui n’a jamais rêvé de passer Noël dans les bras langoureux de la femme de sa vie, alternant baisers et mets délicieux ? Cy Jung elle-même, sans doute mais peu nous importe ! Tant qu’elle nous propose cette belle histoire d’amour et de champagne bien frais qui réchauffe le cœur et fait bouillir le ventre sans que l’ombre ne vienne noircir le tableau. Tant que… Perdu ! On sait combien ses romans roses (six opus à l’appui) se jouent des codes, plongeant ses héroïnes dans des situations que seuls des sentiments débarrassés des stéréotypes permettent d’aborder le bonheur aux lèvres ; et la joie au… Bah oui, pardi !

Première édition numérique !
Homoromance éditions (7 décembre 2020).
En téléchargement dans plusieurs formats numériques

Note de Cy Jung. Pour une meilleure rémunération de l’éditeur (donc plus de romans lesbiens à la publication), privilégiez l’achat direct sur sa plateforme. Homoromance éditions étant basé au Canada, votre banque pourra vous facturer une commission.

Implicit

Clémence est en joie ! Tout ce bonheur mérite bien de boulotter une troisième bouchée pralinée noire en une heure. C’était risqué de les dresser à l’avance dans une panière plate avec des étoiles à la cannelle, des fruits secs, quelques papillotes et des branches de sapin pour la déco qu’elle a récupérées chez le fleuriste alors qu’il rangeait son étal qui encombre le trottoir près du métro depuis trois semaines déjà.
À l’endroit où les arbres coupés passent la tête la première dans un cylindre d’aluminium pour en ressortir enrobés d’un filet vert qui fait office de camisole de transport, un tas d’épines assorti de branches qui n’ont pas résisté à ces mauvais traitements se forme chaque jour. Elle l’avait remarqué la semaine dernière. Elle est arrivée hier armée d’une pelle de ménage et d’un cabas réutilisable. Le fleuriste, en la voyant, a commencé par lui faire les gros yeux. Elle ne s’est pas démontée.

Extrait

— Vous ne semblez rien avoir de cassé. Peut-être un muscle un peu étiré ? Vous avez mal, là ?
— Non.
— Très bien, le tendon n’est pas touché. En rentrant, passez un peu de baume chauffant.
Pour un muscle étiré ? Clémence aurait plutôt parié sur du froid que du chaud. Peu lui chalait. Elle était tétanisée par les faits et gestes de Rosemonde qui finit par lâcher son poignet, lui tendre une carte de visite en l’enjoignant de lui donner des nouvelles de sa santé avant de repartir fissa sur son vélo, arguant un patient qui l’attendait. Clémence était restée un long moment sans bouger, exsangue de ces doigts agiles trop vite envolés, les yeux rivés sur l’horizon où Rosemonde avait disparu.
Bousculée par un passant, elle avait sursauté, imaginant avoir rêvé… La carte de visite en sa main disait le contraire. Elle l’avait rangée dans son portefeuille et était rentrée, fomentant déjà un stratagème afin que revînt dans le giron cette cycliste aux doigts de fée. Son poignet refusait obstinément de la faire souffrir pour lui donner le prétexte escompté. Ce n’était qu’un détail. Elle avait rappelé la podologue dès le lendemain, invoquant quelques tiraillements et peut-être la nécessité de rédiger une déclaration d’accident.
Rosemonde lui avait donné rendez-vous à son cabinet, le jour même, au motif qu’elle y disposait de tout le matériel professionnel requis pour une intervention de qualité. Clémence aurait préféré quelque chose de plus intime… C’était sans compter sur leur désir respectif qui avait transformé la palpation paramédicale en une succession de baisers plus tendres que fougueux.

Information publiée le mardi 13 octobre 2020.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent /
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.