LexCy(que)

Accompagné de



Cy Jung — LexCy(que) : Accompagné de

Ma phrase [*] : Le manège recommença plusieurs fois avant que le véhicule tout-terrain n’atteignît la guérite et qu’une Carte Premier accompagnée d’un ticket magnétique ne prit la place de la cigarette.

Cy Jung — Piste roseJe m’interroge sur l’accord de « prendre », dans ce contexte où deux sujets sont reliés par « accompagné de ».

Est-ce équivalent à une conjonction de coordination type « et » ? Spontanément, j’ai mis un singulier mais si la Carte Premier est accompagnée d’un ticket magnétique, les deux sont ensemble pour prendre la place de la cigarette. Le sens de ma phrase suggère donc le pluriel…
Dans le Grevisse, je ne trouve pas de règle mais l’usage de « accompagné de » dans le §218 avec cette phrase « Un nom accompagné d’une épithète peut (…) ». Mais ici, c’est bien le nom qui « peut », « accompagné de » me semble introduire une condition : « S’il est accompagné de… alors le nom… ». Je suis donc dans un sens différent de ma phrase.
Je ne trouve pas dans mes dictionnaires d’autres exemples et préfère poser la question à Pascale avant de trancher.


La réponse de Pascale

Je laisserais le verbe au singulier, car normalement (oserais-je le dire…), le verbe s’accorde avec le sujet : dans ta phrase, le sujet, c’est la carte. C’est la carte qui arrive, et cette carte est accompagnée de quelque chose. Le pluriel serait de mise si tu avais écrit « Elle recommença avant qu’une carte et un ticket n’arrivassent. »
Quand tu utilises des constructions comme « accompagné de », « en compagnie de », « avec » l’accord se fait généralement avec le sujet seul que tu peux trouver en retournant la phrase. Par exemple : « La carte prit la place de… avec le ticket. » ; « La carte prit la place de… en compagnie du ticket. » ; « La carte prit la place de… accompagnée du ticket. » Dans les trois cas, il est difficile de dire : « La carte prirent la place de… accompagnée du ticket. » D’ailleurs, des virgules seraient tout à fait les bienvenues, c’est un peu comme un aparté. « La carte, accompagnée du ticket, prit la place de… »
Cela fonctionne un peu comme un complément, une précision. Maintenant, si toi tu le sens comme une coordination, tu peux le mettre au pluriel. Parce que dans ta phrase, tu ne peux évidemment pas ajouter un « et » qui ferait très moche.


La conclusion de Cy Jung

Dont acte. Je laisse mon verbe au singulier (sans céder aux virgules) et vais essayer de me souvenir du procédé d’inversion qui permet en effet de définir quel est le sujet qui forme l’accord.


--------------

[*Phrase extraite de Piste rose, manuscrit, VI, juillet 2009


Information publiée le mercredi 14 octobre 2009.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.