LexCy(que)

Tel / Tel que



Cy Jung — LexCy(que) : Tel / Tel que

Ma phrase [*] : Le souvenir des petits bleus sur le ventre de Bobie refit surface tel une balle qui donnât le coup de grâce.

Cy Jung — Piste roseLe correcteur d’Antidote me signale que « tel » s’accorde en genre et en nombre avec le nom qui le suit. Cela me paraît étrange d’écrire « Le souvenir (…) refit surface telle une balle (…) ». Je regarde plus précisément la règle d’accord.

Le Guide grammatical d’Antidote est sans ambiguïté : dans une construction type « tel + nom », « tel » s’accorde avec le nom qui suit car il en est l’épithète. Il précise par ailleurs que dans une construction où « tel » équivaudrait à « tel que » au sens de « par exemple », l’accord se fait également sur le nom qui suit.
Je corrige donc ma phrase — « Le souvenir des petits bleus sur le ventre de Bobie refit surface telle une balle qui donnât le coup de grâce. » — et profite de l’occasion pour poser également les règles s’appliquant à « tel que + nom ».

Cy Jung — Tu vois ce que je veux dire Cy Jung — Es ist eine pouletteEn règle générale, « tel que » s’accorde en genre et en nombre avec le nom qui le précède, considérant que ce nom agit comme un générique, « tel que » introduisant alors un ou plusieurs exemples.
Je peine à en trouver l’illustration dans l’un de mes ouvrages. Je finis par en dénicher une dans Tu vois ce que je peux dire avec, cerise sur le gâteau, une coquille (que je corrige en ajoutant un « s » à « telle ») : « Je me sens si démunie quand les autres attribuent à ma déficience visuelle des conséquences que je ne ressens pas, telles que la mise en danger d’autrui. » (2003, p. 189). Et j’en trouve enfin une illustration, sans coquille cette fois, dans Es ist eine Poulette : « — En te posant ces questions et en acceptant d’avoir des sentiments peu avouables — tels que la jalousie —, tu as commencé. » (2000, p. 45).

Cy Jung — Hétéro par-ci, homo par le ratAntidote signale pour finir le cas de « tel + participe passé », tournure familière : le participe passé s’accorde avec « tel », considérant qu’il s’agit d’une construction avec élision de l’auxiliaire « être », « tel » s’accordant lui avec le « sujet virtuel » qu’il représente.
Je n’ai pas trouvé d’exemple de cette construction dans mes ouvrages, si ce n’est cette phrase extraite de Hétéro par-ci, homo par le rat — « C’est de la libido virtuelle, très éloignée d’une exhibition salace : le but n’est pas de faire ceci ou cela, tel que c’est décrit, c’est d’imaginer qu’il existe des hommes qui y sont arrivés. » (1999, p. 164) — que j’aurais pu écrire : « C’est de la libido virtuelle, très éloignée d’une exhibition salace : le but n’est pas de faire ceci ou cela, tel que décrit, c’est d’imaginer qu’il existe des hommes qui y sont arrivés. »


--------------

[*Phrase extraite de Piste rose, manuscrit, V1, août 2009.


Information publiée le samedi 31 octobre 2009.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.