Les engagements de Cy Jung

Rencontre — Et si on parlait d’amour, pour toutes ?



Cy Jung — Camellia rose

Le Vendredi des femmes du Centre LGBT de Paris est décidément un lieu d’échange et de parole rare qui, chaque vendredi, accueille des femmes de tous horizons pour des rencontres ludiques ou des débats non moins récréatifs.
Ce 16 octobre 2009, Cy Jung a eu le plaisir d’y défendre, avec la verve qu’on lui connaît, l’idée selon laquelle chacune de nous a droit à l’amour, quels que soient son âge, son esthétique, ses affections physiques ou mentales, à la seule condition, bien sûr, d’y croire soi-même.

Mais pourquoi défendre une idée pareille ? N’est-il pas évident que nous avons toutes le droit d’aimer et d’être aimée et que celles et ceux qui nous réputent d’un seul regard ne sont que des malotrus qui n’ont rien compris à l’humanité ?
Ah ! que les choses seraient simples si nous étions toutes assez solides pour ne pas être effrayées de ces commentaires sur notre physique que l’on peut nous faire sur un site de rencontres, de ces regards qui jaugent et jugent dès que nous franchissons la porte d’un bar, de cette inclination que nous avons à nous mésestimer nous-mêmes dans une société où les canons esthétiques mais aussi sociaux et culturels sont rois. Ah ! que la vie serait belle si nous avions conscience chacune de participer à ce mouvement général et étions capable de dire, haut et fort : je suis comme je suis ; et je me sens belle, et désirable.

Cy Jung — Tu vois ce que je veux dire Cy Jung — Camellia roseAlbinos et amblyope, Cy Jung sait le poids de la différence physique, combien elle peut se sentir dans le regard de l’autre mais aussi — et surtout ? — dans l’image que l’on a de soi et combien, cette image va conditionner, par ricochet, le regard des autres. Elle en a témoigné dans un livre — Tu vois ce que je veux dire (2003) — avant de proposer à ses lectrices un roman rose où la vieillesse, le handicap et la maladie côtoient certes la souffrance mais surtout le bonheur. — Camellia rose (2009).
Et ce vendredi 16 octobre 2009, au VDF, elle a souhaité partager son expérience, ses souffrances et ses bonheurs, invitant chacune à dire ce qui dans son corps pouvait poser question à la faculté d’aimer et d’être aimée. De témoignage en témoignage, chacune a pu mesurer combien elle n’était pas seule dans ses questionnements, qu’il s’agisse de passer outre un petit bouton sur le bout du nez apparu à la veille d’un rendez-vous galant ou de partager sa vie avec une femme en situation de handicap. Pouvons-nous accepter toutes les situations ? Ne devons-nous pas parfois nous faire aider ? Et lors du prochain Thé au gazon du Centre LGBT, oserons-nous enfin nous sentir l’âme d’une tombeuse même si ce jour-là des borborygmes cherchent à nous gâcher l’existence ?

Tels furent les termes de l’échange entre la trentaine de participantes à cette soirée et Cy Jung, toujours aussi prompte à remonter les bretelles de celles qui doutent d’elles-mêmes, un peu rude parfois, mais avec une force de conviction qui, elle l’espère, aura su convaincre chacune de son imprescriptible qualité à aimer et à être aimée. Elle a également beaucoup insisté sur le fait que la souffrance n’est pas acceptable : on va si facilement voir le médecin quand on a la grippe ; osons un rendez-vous chez un « professionnel de la parole » quand c’est l’âme qui souffre.
Osons, oui : osons être nous-mêmes ; nous n’avons rien d’autre à y gagner que du bonheur, rien d’autre.

Pour lire un autre compte rendu, rendez-vous sur le blog Les petites banalités de Cunégonde.

Cy Jung remercie très chaleureusement Charlotte, animatrice du VDF, et Christine Le Doaré, présidente du Centre LGBT de Paris pour la gentillesse de leur accueil.

Le Vendredi des femmes, c’est tous les vendredis, au Centre LGBT de Paris. Le programme est disponible en ligne sur le site du Centre. On peut aussi y aller en bande en faisant au préalable connaissance via Zelink.
Le Centre LGBT de Paris vous propose des permanences de soutien psychologique, sur rendez-vous.
Centre LGBT de Paris, 63 rue Beaubourg (75003).

Cy Jung — Vendredi des femmes : 16 octobre 2009 Cy Jung — Vendredi des femmes : 16 octobre 2009 Cy Jung — Vendredi des femmes : 16 octobre 2009 Cy Jung — Vendredi des femmes : 16 octobre 2009 Cy Jung — Vendredi des femmes : 16 octobre 2009

Cy Jung — Vendredi des femmes : 16 octobre 2009 Cy Jung — Vendredi des femmes : 16 octobre 2009 Cy Jung — Vendredi des femmes : 16 octobre 2009 Cy Jung — Vendredi des femmes : 16 octobre 2009 Cy Jung — Vendredi des femmes : 16 octobre 2009


Crédits photos : Isabelle Lauba (2009)®.


Cy Jung était également l’invitée du VDF avec Soeur Salem de la langue ardente et de la perpétuelle indulgence pour une soirée « seX lateX et prophilaXie » le 29 mai 2009. Le compte rendu est disponible ici.

Information publiée le lundi 26 octobre 2009.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.