LexCy(que)

Tétine ou sucette ?



Cy Jung — LexCy(que) : Tétine ou sucette ?

Ma phrase [*] : Là, elle colla Raoul dans son transat, l’y attacha avec soin en lui enfonçant une tétine dans le bec afin de lui signifier que son silence était de rigueur, récupéra dans la salle de bains le seau qui servait au ménage, le remplit à ras bord d’eau froide et revint dans la chambre en balancer la moitié sur cette pauvre banquière qui commençait à être en droit de se demander pourquoi l’on s’acharnait sur elle.

Cy Jung — Piste roseAlors que l’homoparentalité est désormais un sujet incontournable, il devenait urgent que je l’aborde dans un roman mais cela me mène à des questions lexicales tout à fait inattendues : spontanément, j’ai écrit que Raoul embouche une « tétine » ; mais n’est-ce pas plutôt une « sucette » ?

La « tétine », nous dit Antidote, est avant tout la « mamelle » des mammifères, terme utilisé au sens de « sein » de manière familière. C’est également le « capuchon de caoutchouc » qui recouvre les biberons. Quant à la « sucette », hormis celles à l’anis chères à France Gall, il s’agit d’une « tétine pour bébé ».
Le serpent se mord donc la queue et le Petit Robert propose un troisième sens à « tétine » : « Embout de caoutchouc (ou de silicone) ayant la forme d’un mamelon que suce le bébé pour se calmer ». Ouf ! Mais il dit également pour « sucette », « Petite tétine qu’on donne à un bébé pour l’empêcher de sucer son pouce » ; les deux termes sont donc possibles et, si j’en crois le résultat d’une recherche d’images dans Google sur « sucette » et sur « tétine », le second est plus approprié à mon propos.

Cy Jung — Diadème roseJe garde donc ma phrase intacte et profite de cette fondamentale recherche de vocabulaire pour rappeler que le « mamelon » (l’extrémité) du sein est composé d’une « aréole » et d’un « tétin » que l’on confond souvent avec le « téton » qui désigne le sein lui-même et non pas sa pointe.
Exemple : « Quand une première pince vint enserrer son tétin gauche, Marjolaine grimaça. Quand la seconde lui emprisonna le droit, elle avait déjà retrouvé le sourire.  » (Diadème rose, 2007, p.138).
Mais que l’on se rassure : les pinces ne sont pas obligatoires à la démonstration.


--------------

[*Phrase extraite de Piste rose, manuscrit, V1, août 2009.


Information publiée le mercredi 4 novembre 2009.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.