LexCy(que)

Pacs



Cy Jung — LexCy(que) : Pacs

Ma phrase [*] : « Le Pacs, point de chute du désir homosexuel »

Un article de Yagg, « Le nouveau média gay et lesbien », consacré au salon du mariage et du Pacs me porte à aborder la question de l’écriture des acronymes, avec en guise de phrase d’accroche le titre d’un article que j’ai publié dans feu Ex Aequo en décembre 1998.

Un acronyme est un sigle qui se prononce comme un mot ordinaire. « Pacs » est ainsi un acronyme car on prononce bien « pax » et non « P », « A », « C », « S ». Pour le Lexique des règles typographiques en usage à l’imprimerie nationale, il s’agit plus précisément de « sigles d’usage très répandu à la prononciation facile ». Ainsi, la qualification de « ONU » peut être discutée, car si le sigle est courant, sa prononciation en « onu » l’est moins.
D’un point de vue typographique, les acronymes s’écrivent en minuscules avec une capitale initiale là où les sigles s’écrivent en majuscules non accentuées sans points, ce que le Grevisse [§190-191] semble contester sans que je n’y succombe.

Voilà pour la règle.
J’en reviens à l’article de Yagg. Son auteur s’y interroge sur la place du Pacs face au mariage, négligeant au passage les règles typographiques. J’avais fait un commentaire moqueur directement sur l’article, commentaire sur lequel je ne reviens pas.
J’ajouterai simplement que le fait de faire tomber la majuscule se constate sur beaucoup d’acronymes, quand il s’agit de noms communs dit le Grevisse [§191]. On observe souvent que cela s’accompagne de la création de mots liés à une transformation adjectivale, nominale et verbale de ces acronymes : c’est le cas de Pacs puisque l’on utilise volontiers « pacsé » (nom ou adjectif) et « pacser » (verbe). Cela est confirmé par Antidote comme par le Petit Robert qui tombent tous les deux la majuscule.

Pour ma part, je la garde, encore. Pour combien de temps ? J’aime souvent faire de la résistance !

Note : À propos de sigles et d’acronymes, une amie a récemment transformé « DRH », en « Drach », glaviot rageur en prime. L’acronyme peut-il devenir interjection ? On y est presque.


--------------

[*Titre d’un article de Cy Jung publié dans Ex Aequo, décembre 1998. Pour la petite histoire, j’avais intitulé cet article « Allez en pax, pauvres pécheurs » et l’on doit à ce fort regretté magazine d’avoir trouvé ce titre très pertinent.


Information publiée le lundi 21 décembre 2009.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.