LexCy(que)

Face à / Devant



Cy Jung — LexCy(que) : Face à / Devant

Ma phrase [*] : Il avait très certainement raison mais, en attendant, Rachel Cerf était loin des Janissaires et Marie Bonneuil, elle, était debout devant la fenêtre grande ouverte du salon de son appartement du sixième étage, son verre vide de muscadet posé sur la table basse, des larmes plein les yeux et la lettre d’Éric à la main.

À plusieurs reprises, Antidote m’avait signalé « face à » avec ce commentaire : « Face à est parfois critiqué dans le sens de par rapport à, relativement à, quant à. Le sens de face à… suppose qu’on est situé en face de… ». Je n’y avais pas prêté intérêt jusqu’à récemment, lors d’un petit passage au correcteur d’un texte d’une amie où « face à » était souvent utilisé. Je me suis donc penchée sur l’emploi de cette préposition et ai fait une petite recherche dans mes textes pour trouver un exemple pertinent pour illustrer un article du LexCy(que).
C’est en fin de compte dans mon rose en cours d’écriture que j’ai trouvé le bon exemple avec cette question : Marie Bonneuil était-elle juste « devant » la fenêtre (elle peut alors lui tourner le dos ou être de côté) ou bien « face à » la fenêtre ? Le contexte est très clair, c’est « face à ».

Ma phrase devient : Il avait très certainement raison mais, en attendant, Rachel Cerf était loin des Janissaires et Marie Bonneuil, elle, était debout face à la fenêtre grande ouverte du salon de son appartement du sixième étage, son verre vide de muscadet posé sur la table basse, des larmes plein les yeux et la lettre d’Éric à la main.


--------------

[*Phrase extraite de Quartier rose, manuscrit, V1 février 2010


Information publiée le mercredi 31 mars 2010.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.