Exercices

Performance — Quand le règne de Dieu ventile le pigment de la corde



Cy Jung — Quand le règne de Dieu ventile le pigment de la corde

À l’occasion des Journées annuelles de rencontre (JAR) des 22, 23 et 24 mai 2010 de David et Jonathan, mouvement homosexuel chrétien, Cy Jung a réalisé une performance d’écriture.
Il s’agissait pour elle d’écrire un texte à partir de mots récoltés auprès des participants à ces Journées, deux noms communs et un verbe pour chacun, évoquant alternativement la chair ou l’esprit, le thème de ces JAR étant « Sexualité dans l’âme, oh oui ! ».


Petit rappel liminaire

Un texte libre de lecture sur un site Internet n’est pas un texte « libre de droits ». Cela signifie que l’on a celui de le lire mais pas celui de le reproduire sans l’autorisation expresse de son auteur. Les conditions légales d’utilisation des contenus du site de Cy Jung sont ici.



Voici les mots donnés par les participants de ces Journées. Il y en a eu près de trois cents, dont une bonne cinquantaine en double, triple…

aile — aimer (4) — alchimie — algue — amour — animer — arc-en-ciel — ardeur — auteur — barbecue — bisou — bite — bonheur — bouche — bras — brise — caresser (8) — cerveau — chaleur (2) — chanter — charmer — chatouiller — chaussure — chemin — ciel (2) — cœur (3) — communier — comprendre — consommer — coquelicot — corde — corps (5) — coude — couille — couple — court — création — créer (2) — crépiter — croire — croquer — culpabiliser — curiosité — découper — déféquer — dégoût — déguster (2) — dessert — diachronie — Dieu — difficulté — discerner — discours — distance — doigt — don — douceur — douceur — dur — duvet — écrire — effleurer (2) — élévation — élever — émotions — enchâsser — ensemble — envoler — épanouir — épaule — équipe — espérance — espéranto — espérer — espoir — esprit — esquisser — étoile — évasion — éveil — extase — fantasme — fascination — fécondité — fesse (4) — force — forniquer — fouetter — fraîcheur — frisson (2) — fruit — galbe — gêne — glissement — gommette — grain — Groumph — guitare — idée lumineuse — illuminer (2) — incarnation — incarner — inspire — intelligence — interdit — intimité — intrusion — intuition — jambe — jouir — lapin — lécher (2) — libérer — liberté — lien — lumière — maison (2) — manger — méditation — méditer — menu — mets — mordiller — mordre — mort — murmure — niquer — noir — nourriture — nuage — nuancer — offrande — ongle — paix (2) — palper — parcourir — parole — partage — partager — pâtée — peau — pêche — peinture — pénétration — penser (4) — philosopher — pied — pigment — pilier — pincer — plage — plaire — plaisir (7) — planer — plénitude (2) — poésie — poils — porte — poule — présence (3) — priapisme — prier — prière — prieur — pulpe — ratiociner — rebondir — rechercher — réfléchir (2) — regarder — règne — rencontre — reposer — respirer (2) — résurrection — retrouver — rêve — révéler — rêver — rivage — rose — sagesse — saint (2) — sang — saucisse — savoure — science — sculpture — séduction — sensualité — sérénité — sexualité — sœur — souffle (3) — souffler (3) — souffrir — spiritualité — table — tempête — tendre — tendresse (3) — tête (2) — tortue — toucher (nom) (2) — toucher (2) — transcendance — traverser — vaisselle — vanité — vasectomie — ventilation (transformé en verbe ventiler pour les nécessités du texte) — ventre — verdure — vérité — viande (3) — vie — vitalité — vivre (2) — voyage — yeux — [un mot illisible].

Et voici le texte écrit par Cy Jung, samedi 22 mai 2010, entre 15 heures et 19 heures, avec l’aide précieuse d’Olivier pour la retranscription des mots collectés, la complice amitié et le soutien sans faille de Chantal qui a permis à Cy Jung de travailler dans les meilleurs conditions.
Ce texte vous est livré tel qu’il a été découvert dès le samedi soir dans une lecture très émouvante de Claude, comédien.

Cy Jung remercie chaleureusement les participants de ces Journées, le groupe Femmes et l’équipe des JAR pour leur accueil tout en gentillesse et générosité.

Quand le règne de Dieu ventile le pigment de la corde

Face à sa pièce de viande, Espéranto, le boucher au priapisme en éveil, ratiocine sur la sexualité de Dieu. Des fesses ? Non, Dieu n’a pas de fesses, ni de coude d’ailleurs. Il est une présence, une incarnation, une espérance, une liberté, un espoir, une résurrection ! Oui, en vérité, Dieu ce n’est pas une bite, c’est à peine l’épaule de cet agneau enchâssé sur une table qu’Espéranto découpe du chourin et que les prieurs, les saints et leurs sœurs mangeront à Pâques. Le sang noir comme des algues esquisse la fraîcheur du coquelicot. Espéranto n’a aucun dégoût. Il respire quand son couteau traverse la chair ; il lui plaît le voyage de la lame qui atteint les rivages du cœur, là où le doigt de Dieu élève le fantasme de la création entre couille et poésie. Quelle salade ! L’amour crépite entre douceur et partage, l’extase, c’est le pied ! Espéranto aime la viande, sans poils, nue, pas même un duvet. Il la palpe. Il la révèle. Il la chante. Il regarde, réfléchit, effleure, illumine. Il communie, comme l’auteur et sa sculpture, sa peinture ou sa guitare. Ses yeux donnent de la lumière au ventre encore chaud que caresse la brise. La tempête du désir fouette les bras et les jambes. C’est ça, le don de Dieu, la vie plus que la mort, l’offrande, une curiosité aussi, celle de la diachronie de la gommette qui jouit sans forniquer. Espéranto inspire. Il déguste. Il distance. Il est en phase d’élévation. Les émotions défèquent de son cerveau en paix avec son intelligence. « Ah ! Dieu. Ta sagesse mordille nos rêves et nous porte à l’intimité », écrit le boucher avec son ongle sur la peau de pêche de l’animal. Il plane. Sa fascination est telle qu’il court après les interdits. A-t-il un grain ? Il souffle comme une tortue cuite au barbecue en pleine verdure. Il ne culpabilise pas. Il est animé par la parole divine, le couteau chatouillant le Ciel, le souffle s’envolant vers les nuages. Au menu, des étoiles, un arc-en-ciel, des roses, un frisson. La chaleur est intense. Espéranto se retrouve en état de transcendance, et l’agneau en saucisse.
Un lapin passe entre ses chaussures. Puis une poule. Le public prie, ou se pince. Espéranto, lui, vit. Il ne rêve pas. Il crée une sorte de pâtée ; il philosophe. Il recherche toujours le meilleur chemin vers la plénitude. Dans sa maison, le couple, fine équipe tout à sa vanité, souffre. Il fait la vaisselle entre plage, bisous et vasectomie. La rencontre des corps repose sur le galbe sensuel du fruit de la création. C’est une vitalité, sans gêne, un mets qui libère l’esprit, l’épanouit. La méditation nuance le rêve. La prière prend le bonheur sous son aile. Le murmure incarne la science du boucher à partager le lien entre ses ardeurs et la tendresse de son toucher. Il espère niquer la douceur en toute sérénité. Sa force, c’est lécher la pulpe de sa lame, rebondir, parcourir et croquer. La tête est son dessert. Il savoure. Le glissement consomme l’alchimie. Le fer mord sans difficulté. La pénétration touche au pilier de la séduction ; elle est sa nourriture, son plaisir, la porte de l’évasion, une intrusion dans la spiritualité. Espéranto a l’intuition, qu’ensemble, nous pouvons croire à la fécondité des idées lumineuses.
Et enfin le cri anime sa bouche : « Groumph ! ». C’est tendre, non ? C’est dur. C’est un discours qui veut charmer, penser, discerner, comprendre, un discours à méditer, en toute sensualité, bien sûr.

Cy Jung, 22 mai 2010.

Pour organiser une performance littéraire, contacter Cy Jung.

Petit rappel
Un texte libre de lecture sur un site Internet n’est pas un texte « libre de droits ». Cela signifie que l’on a celui de le lire mais pas de le reproduire sans l’autorisation expresse de son auteur.
Les conditions légales d’utilisation des contenus du site de Cy Jung sont ici.


Texte publié sur ce site le lundi 24 mai 2010.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Rappel

Un texte libre de lecture sur un site Internet n’est pas un texte « libre de droits ». Cela signifie que l’on a celui de le lire mais pas celui de le reproduire sans l’autorisation expresse de son auteur. Les conditions légales d’utilisation des contenus du site de Cy Jung sont ici.




Exercice précédent / Exercice suivant
Retour à tous les Exercices