LexCy(que)

Disposer que



Cy Jung — LexCy(que) : Disposer que

Ma phrase [*] : Sarah a fait sa rentrée et me demande si elle peut bien écluser ses mails puisqu’Antidote dispose que le verbe « écluser » se limite à « équiper une écluse » (un cours d’eau) ou « faire passer par une écluse » (une péniche) au sens propre, et « boire (beaucoup d’alcool) » au sens figuratif.

Sarah m’interpelle sur mon article de ce LexCy(que) consacré au verbe « écluser », m’indiquant comme étrange la formule « disposer que ». Elle m’est pourtant évidente, en synonyme de « établir que » au point d’être persuadée de l’avoir déjà utilisée dans ce LexCy(que)… ce qu’une recherche interne au site semble contredire.

Je me précipite donc sur Antidote, convaincue que Sarah ignore l’un des sens de ce verbe… Patatras ! « Disposer » a plusieurs sens mais semble-t-il pas celui que je lui prête : « disposer : arranger d’une certaine manière » ; « disposer à : préparer » ; « disposer de : avoir à sa disposition » ; « se disposer à : être sur le point de ». Je me rabats sur le Petit Robert qui lui ne peut me trahir. Il semble s’y prêter pourtant, alignant les définitions à l’identique d’Antidote jusqu’à proposer une construction en « disposer que » dans le sens juridique de «  prendre ses dispositions » (dans le cas d’un testament, par exemple).
« Juridique »… Ne suis-je pas juriste, à l’origine ? Si si ! « La loi dispose que… » m’est une formule familière. Le sens n’est pas le même que pour le testament mais la construction au moins y est et oriente ma recherche vers un usage juridique de « disposer ». Et c’est le TLF qui sauve définitivement mon honneur de juriste ! Si le sujet de « Disposer » est un acte juridique, alors le verbe prend le sens de « prescrire des règles » avec pour synonyme « prescrire », « stipuler » et « régler ».

Dans ce contexte, et pour revenir à ma phrase, Antidote peut-il « disposer que » le verbe « écluser » à tel ou tel sens. C’est donner à ce dictionnaire force de loi et constitue à coup sûr un abus de langage. Je m’en vais donc de ce pas remplacer « disposer » par « stipuler », qui se construit bien en « stipuler que » et, au-delà de son sens juridique, signifie « mentionner de façon explicite ».
Et ma phrase devient : Sarah a fait sa rentrée et me demande si elle peut bien écluser ses mails puisqu’Antidote stipule que le verbe « écluser » se limite à « équiper une écluse » (un cours d’eau) ou « faire passer par une écluse » (une péniche) au sens propre, et « boire (beaucoup d’alcool) » au sens figuratif.


--------------

[*Phrase extraite de « Écluser », article du LexCy(que), 23 septembre 2010.


Information publiée le mercredi 20 octobre 2010.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.