Biographie chronologique

2005



Cy Jung — Mathilde

Écrire le désir lesbien.

En publiant Mathilde, je l’ai rencontrée dans un train, un roman centré sur la question du désir, Cy Jung inaugure un nouveau genre qui place l’écriture avant l’histoire.

Ce roman consacre plusieurs années de réflexion sur la sexualité lesbienne et le désir, avec le passage par Cul nu, courts érotiques, mais également des ateliers d’écriture, des performances, de nombreux articles, dont ceux du Dyke Guide, des interviews, comme celle donnée à Degel en 2001, et des textes divers ainsi qu’une conférence sur l’écriture d’un roman donnée à Cluj, en Roumanie.

Et on retrouve Cy Jung, début 2005, sur Bluevelvetradio, dans une longue émission où elle prend le temps de présenter son travail et ses engagements.

L’écriture du désir lesbien est donc un véritable engagement pour Cy Jung, considérant que c’est par l’érection des lesbiennes en sujets autonomes de désir qu’elles lutteront efficacement contre le sexisme et l’homophobie.
La version antérieure de son site proclamait « Il est temps que les lesbiennes brûlent leur culotte comme les féministes l’ont fait de leur soutien-gorge ». On retrouve ainsi Cy Jung, de 2000 à 2002, soutenant une association organisatrice de backrooms féminines autant que s’engageant dans le mouvement féministe ou mettant en ligne, sur ce site, quelques pages de Notre corps, nous-mêmes, ouvrage du Collectif de Boston, car le plaisir passe d’abord par la connaissance de son corps.

Cy Jung — Un roman d'amourEn 2008, Cy Jung propose un texte qui fait écho à Mathilde : Un roman d’amour, enfin. Cette fois, c’est l’amour qui est au centre du sujet.

Information publiée le samedi 1er janvier 2005.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.