LexCy(que)

Sauvignon, champagne et autre cantal



Cy Jung — LexCy(que) : Sauvignon, champagne et autre cantal

Ma phrase [*] : Éric, avenant comme à son habitude, lui apporta le petit verre de Sauvignon qu’elle aimait boire à l’apéritif.

Comme beaucoup de monde, j’ai une tendance naturelle à mettre une capitale initiale aux noms de boissons alcoolisées même s’il ne s’agit pas d’un nom de marque, surtout quand je les associe à un terroir.
Cela me rappelle des conservations avec Pascale sur « champagne ». Je vais chercher par là.

Je ne trouve pas directement la réponse dans le Grevisse mais des exemples extraits du paragraphe consacré aux « noms employés par métonymie » [§474] me fournit la réponse que j’attendais : on dit « du champagne » (minuscule) pour désigner « du vin de Champagne » (majuscule), sous-entendu du « vin fabriqué en Champagne (nom géographique) ».
Exemple : « Un dernier baiser unit rapidement les deux femmes avant qu’elles ne s’emparassent des bouteilles de champagne posées sur la table et ne rejoignissent le réfectoire où se déroulait le pot de prise de retraite de Marcelline. » (Camellia rose, 2009, p. 7).
J’ai un autre exemple, mais cette fois, avec du porto, qui fonctionne comme le champagne : « Pour la peine, elle se servit un fond de porto que lui avait donné Amalia Dupez au retour de vacances au Portugal. » [*]

Cela me fait penser que j’ai mis en ligne un article il y a quelques jours à propos d’une campagne de publicité sexiste pour le fromage de Cantal. J’ai mis spontanément la majuscule à « fromage de Cantal » dans ma phrase « La Meute des Chiennes de garde, dont Cy Jung est membre, avait mené une action en octobre 2009 contre une publicité sexiste pour le fromage de Cantal qui banalisait la violence faite aux femmes. » [**] ; mais qu’aurais-je dû faire s’il j’avais écrit simplement « une publicité sexiste pour le cantal » ?
Pourquoi se poser la question ? Le fromage obéirait-il à des règles différentes de celle du vin ? Le Grevisse, toujours dans son §474, propose d’ailleurs « hollande » (minuscule) pour désigner du « fromage de Hollande » (majuscule). Alors ? Alors je me pose la question car je me demande si les départements concernés font des publicités somptuaires, peut-être est-ce parce que la marque « Cantal » aurait été déposée… J’avais d’ailleurs mis des majuscules (que je retire aussitôt) dans un précédent article sur le sujet.
Le site qui hébergeait la publicité (jusqu’en octobre 2016) met en effet une majuscule à « cantal » dans « Chantal t’as pas oublié le Cantal ? »… mais en met également une à « Télé », ce qui paraît symptomatique des « valeurs » (je mets bien des guillemets) chères aux prometteurs de ce fromage. Ce site toujours indique que « cantal » est une « AOP » (appellation d’origine protégée).
La question devient : est-ce que les AOP prennent une capitale initiale à l’instar des marques ?

Si j’en crois le site de l’Institut national de l’origine et de la qualité, la réponse est oui puisque tous les produits référencés y prennent la majuscule, qu’il s’agisse de « cantal » ou de… « champagne » ! Que faire ? J’ai envie de trancher en faveur de la minuscule et m’en tenir à l’usage classique. C’est peut-être une manière de résister à la société de consommation voire, pour ce « fromage qui tue », au sexisme qui entoure sa promotion.
Point de majuscule donc au « cantal » ! Et je m’en vais corriger ma phrase de départ : Éric, avenant comme à son habitude, lui apporta le petit verre de sauvignon qu’elle aimait boire à l’apéritif.


--------------

[*Phrase extraite de Quartier rose, manuscrit, V1 février 2010.

[**Phrase extraite de « Le formage qui tue ! Le retour », News du site de Cy Jung, 17 novembre 2010.


Information publiée le samedi 4 décembre 2010.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.