LexCy(que)

Chronologie par ordre croissant et décroissant



Cy Jung — LexCy(que) : Chronologie par ordre croissant et décroissant

Ma phrase [*] : « Sais-tu comment faire dans Gmail, quand on répond pour garder le(s) message(s) précédemment reçu(s), classés ans l’ordre ante-chronologique ? »

Développement initial (12 janvier 2011).
Addenda (18 mars 2011) : Antichronologique (formé sur le grec « anti »).
Addenda (9 août 2013) — Chronologie ascendante ou descendante.

Avant de me pencher sur la question que me posait Emmanuel, j’ai d’emblée tiqué sur « antéchronologique » (qui s’écrit a priori en un seul mot). Cela m’a rappelé d’âpres discussions lors de la mise en ligne de la nouvelle version de Media-G.net [*] au début des années 2000 sur la « validité » de ce mot.
« Validité » d’un mot ? Drôle de terme que j’emploie là sans en trouver un autre. Je me souviens qu’à l’époque j’avais réussi à convaincre mes interlocuteurs que « antéchronologique » était un barbarisme sans consistance et qu’il valait mieux parler de « chronologie par ordre décroissant ». Quels étaient donc mes arguments ?

Le principal est de rappeler qu’une « chronologie », c’est, je cite le Petit Robert, « une succession d’événements dans le temps ». Rien n’est dit de l’ordre de cette succession. Elle peut donc se concevoir par ordre croissant (du plus ancien au plus récent) ou décroissant (du plus récent au plus ancien). Ainsi, si l’on voulait créer un mot qui indique l’ordre décroissant (« antéchronologique ») il me semblerait obligatoire d’en créer un second pour indiquer l’ordre croissant, ce que ne fait pas Antidote qui pourtant atteste « antéchronologique » (ou « antichronologique »), adjectif sans proposer de nom de type « antéchronologie »… Antidote aurait-il cédé à l’usage plutôt qu’à un minimum de respect du sens des mots ?
Que signifie en effet « anté- » et « anti- », puisque son dictionnaire atteste des deux ? Je ne sais pas trop manier l’étymologie mais je vais essayer. Pour le Petit Robert, « anté- » signifie « avant, indiquant l’antériorité ». Ainsi, « antédiluvien » signifie « avant le déluge » et « anténatal » « qui concerne la vie avant la naissance »… et inversement, « postnatal », « la vie après la naissance ». Le rapport avec la chronologie ? Je le cherche… « Antéchronologique », qui précède la chronologie, avant la chronologie, le premier en avant… et pourquoi pas le dernier ? Et viendrait-il à l’idée que « postchrnologique » signifie « chronologie par ordre croissant » ?
Voyons ce qu’il en est de « anti- », à présent, puisque Antidote propose aussi cette orthographe. En latin, nous dit le Petit Robert, il s’agit d’une « variante en composition de ante- pour avant ». Le problème de sens reste entier et je ne comprends pas plus qu’il y a dix ans en quoi « antéchronologique » pourrait désigner une chronologie par ordre inverse.

Par acquis de conscience, je clos cet article polémique par un petit tour sur le web. Je trouve le mot tel quel sur Wkitionnaire sans plus d’explication. Le Reverso, lui propose « antechrist » quand on lui demande la définition de « antécrhronologique ». Tout un programme ! Je ne trouve rien non plus dans le Larousse en ligne.
Verdict ? Je continue à bannir cet « antéchronologique » de mon vocabulaire et vous invite à me communiquer tout élément qui me donnerait tort. Je m’en ferai très volontiers l’écho.

Addenda (18 mars 2011) : Antichronologique (formé sur le grec « anti »).

Un internaute me signale que j’ai manqué, dans mes recherches, « anti » en grec « face à, contre » qui signifie, en composition, « à l’opposé ». Il m’invite à construire « antichronologique » et « antichronolgie » avec le grec « anti » qui signifierait donc « à l’opposé la chronologie », équivalent de « chronologie par ordre inverse ». Cela ne me paraît pas régler la question de l’ordre initial de la chronologie… Je pose la question à Pascale.

La réponse de Pascale.

Chronos, c’est le nom d’un dieu grec, dieu du Temps.
Comme tu peux le deviner, même sans jamais avoir fait de grec, « chono- » signifie le temps (« chronomètre », « chronobiologie », « chronophotographie », « synchronie », « diachronie », « uchronie »…, et donc, ce fameux « chronologie »). Jusque-là, je pense, tout va bien.
Maintenant, « -logia », qui a donné « logique », dit bien ce qu’il veut dire, enfin à peu près.
Par définition, une « chronologie » est une suite logique d’événements dans le temps, temps considéré dans notre logique occidentale, c’est-à-dire du départ vers nous.
Un « chronomètre » part de zéro, la « chronophotographie » est une succession d’images qui décompose le mouvement d’un départ vers une arrivée, etc. La « chronologie » ne peut donc aller que dans un sens, celui du plus ancien au plus récent. « Antichronologique » signifie ainsi une succession de temps inverse à la logique (occidentale, je reprécise) qui veut qu’on avance, et non qu’on recule dans le temps.
C’est ce que l’on fait dans les CV français où l’on part de l’emploi le plus récent pour arriver au plus ancien.

La conclusion de Cy Jung.

Ah ! je savais bien que le temps n’allait pas toujours dans le même sens… ni à la même vitesse ! Ceci étant, je veux bien céder et admettre que notre temps irait par étymologie du plus vieux au plus récent et proposer « antichronologique » comme signifiant « chronologie par ordre inverse ».
Par contre, je ne l’utiliserai pas. J’aime trop écrire à contretemps ! Mes concordances des temps en attestent ; et ce n’est pas Pascale qui me démentira.

Addenda (9 août 2013) — Chronologie ascendante ou descendante.

Mélanie, une internaute rencontrée lors d’un atelier d’écriture, m’envoie cette remarque : « Pour ajouter au débat (ou pas) sur la chronologie, on parle aussi d’ordre descendant et ascendant pour trier des données (nom, date... — enfin tout ce que l’on souhaite). Ascendant étant pour ordre croissant et descendant pour décroissant (j’avoue que je m’emmêle souvent les pinceaux avec ces deux-là car mon cerveau ne fait aucune connexion entre ascendant et descendant et un quelconque ordre malgré l’utilisation courante de ces termes dans mon métier). »
Même les pinceaux emmêlés entre synapses et neurones, je trouve l’idée très intéressante. Elle propose en tout état de cause une solution plus « courte » que « par ordre croissant / décroissant ». De prime abord, rien ne me semble pouvoir s’opposer à cet usage. Sauf addenda contraire, je garde donc l’idée.
Merci Mélanie, et aussi pour les coquilles !


--------------

[*Correspondance privée avec Emmanuel, 29 décembre 2010.

[*Media-G.net a été fermé pour obsolescence technique le 3 août 2015. Une page est tournée.


Information publiée le vendredi 18 mars 2011.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.