LexCy(que)

Un tas de



Cy Jung — Un tas de

Ma phrase [*] : On ne s’alimente plus depuis que l’on est ici, coincée au milieu de ce tas de chair voué à la biodégradation.

J’ai déjà évoqué les accords des verbes avec un nom collectif sujet (« Un groupe de… ») et les accords avec les comptables et non comparables et assimilés (« Compote de pèche » ; « Comprimé de somnifère » ; « [Info] Lettre d’information » ; « Plein d’émotion(s) et d’amour(s) » ; « Promeneurs de chiens » ; « Stage (et cours) de fessée »).
Je me retrouve aujourd’hui avec un « tas de chair voué la biodégradation » qui me donne l’occasion d’une petite révision.

« Tas de chair » ne me pose d’emblée pas de problème. La chair est ne matière non-comptable ; elle reste donc au singulier.
Pour mon accord sur « voué », j’ai par contre le choix à partir de cette question : qu’est-ce qui est « voué à la biodégradation », la « chair » ou le « tas » ? À coup sûr la chair. Il n’empêche que mettre « vouée » au féminin « me fait bizarre », comme on dit souvent quand l’on a un problème de maîtrise de la langue.
Le Grevisse indique [§431] que « Quand le nom support exprime une grande quantité, il n’est pas rare qu’il cède la primauté à son complément. », avec « un tas de gens semblaient » en exemple. Si « tas » peut ainsi « céder la primauté à son complément », il peut m’appartenir de ne pas y succomber…

Je vais donc, pour cette fois, préférer un accord sur « tas » car si c’est la chair qui est vouée à la décomposition, c’est bien dans sa totalité qu’elle l’est, totalité désignée par « tas de ». Et ma phrase devient : On ne s’alimente plus depuis que l’on est ici, coincée au milieu de ce tas de chair voué à la biodégradation.


--------------

[*Phrase extraite des Feuillets de Cy Jung, V1, 3 mars 2011.


Information publiée le lundi 28 mars 2011.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.