LexCy(que)

Sommaire et table des matières



Cy Jung — LexCy(que) : Sommaire et table des matières

Texto de Sarah : Au début du mémoire, c’est un sommaire ou une table des matières ?

Ma réponse à cette question, pouce déjà vainqueur sur le clavier de mon portable, est presque automatique : un « sommaire » est au début d’un mémoire, une « table des matières » à la fin.
Mais j’ai appris à me méfier de mes idées toutes faites…

Je diffère donc ma réponse et Sarah, rentrée chez elle, m’appelle. Elle est allée voir sur Wikipédia qui semble conforter ma réponse d’origine. J’y vais à mon tour et d’emblée, je trouve la définition confuse même si elle confirme mon idée reçue. Je me tourne vers Antidote qui me propose deux définitions pour « sommaire ». Je connais la seconde (« liste des articles ») mais Antidote l’applique uniquement aux revues. Je connais moins la première : « analyse abrégée d’un ouvrage »… De quoi s’agit-il ?
Le Petit Robert reprend les définitions d’Antidote, posant néanmoins comme définition principale « abrégé, résumé ». Je note au passage que le « sommaire » dont il est question pour les revues, celui que je connais, contiendrait pour mes deux sources le nom des auteurs en plus de la liste des articles. « Sommaire » et « table des matières » se distingueraient-ils autrement que par leur position face au texte ? Cela me paraît de plus en plus évident à la lecture de la définition de la « table des matières » dans Antidote : « Liste des sujets traités dans un ouvrage, ordonnés selon les divisions de cet ouvrage et accompagnés de leur pagination. » Le Petit Robert confirme cette définition.
Je poursuis mes investigations avec le TLF. Pour « sommaire », l’accent est bien mis sur le fait qu’il s’agit d’un « bref résumé » (du latin summarium, « abrégé »), avec « À propos d’un document, d’un livre : résumé du contenu du volume ou des chapitres de ce volume (en général en forme de table des matières) ». Voilà qui ne m’arrange pas, si un sommaire peut prendre la forme d’une table des matières ! Il n’en demeure pas moins un exercice différent, avec cette citation de 1805 où je lis « sommaire placé en fin de ce volume ».
Rien sur « table des matières » ; pas d’information supplémentaire dans le XMLittré.

J’en conclus donc que Sarah a bien inséré une « table des matières » dans son mémoire, même si elle l’a mise au début, juste derrière la page de garde.
Reste la question de l’usage. Si j’en crois un document du site des bibliothèques ministère de l’Enseignement supérieur, la « table des matières » doit se mettre en début de mémoire. La source me paraît fiable mais, si vous avez le moindre doute, demandez à vos professeurs !

Information publiée le jeudi 28 avril 2011.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.