LexCy(que)

Qui… qui… À qui… à qui !



Cy Jung — LexCy(que) : Qui… qui… À qui… à qui !

Ma phrase [*] : Dès qu’un rapprochement se produisait, il criait au viol, puis, se considérant en état de légitime défense, envoyait qui un coup de pied, qui un coup de poing avant de découvrir — que c’était beau et émouvant les phases d’éveil d’un enfant ! — que lui envoyer un projectile était encore plus efficace, surtout si celui-ci était gros, dur, voire tranchant.

Cy Jung — Piste roseDans le cadre toujours de l’aide qu’elle m’apporte pour la correction de mes romans, Isabelle m’a signalé cette phrase, surprise de cette construction en « qui… qui… ». Elle est en effet un peu étrange mais je l’aime bien, à condition d’être certaine de sa validité, bien sûr.

Je ne la trouve pas dans Antidote ni dans le Petit Robert. Je me rabats donc d’emblée sur Grevisse qui propose un article [§759] consacré à « Qui répété dans un sens distributif ». Cet article explique dans quelles conditions « qui » répété, permet de répartir les personnes d’un ensemble, sans répéter les personnes, justement, ni l’ensemble qu’elles forment. Ce « qui… qui… » équivaudrait donc ici à « les uns… les autres… »
Ce sens ne va pas à ma phrase puisque ce sont coups de pied et coups de poing qui sont distribués. À la lecture du Grevisse, il me semble que je serais donc plus ici dans une répétition de « à qui » où « qui » est « complément » [§759b)2°] avec cette citation en exemple : « Aux moujiks accourus il distribuait à qui une jambe, à qui un bras (M. Harry, cit. Nyrop, t. V, § 306). »

Ma phrase devrait donc être : Dès qu’un rapprochement se produisait, il criait au viol, puis, se considérant en état de légitime défense, envoyait à qui un coup de pied, à qui un coup de poing avant de découvrir — que c’était beau et émouvant les phases d’éveil d’un enfant ! — que lui envoyer un projectile était encore plus efficace, surtout si celui-ci était gros, dur, voire tranchant.
Mais elle ne l’est pas dans le texte final…
Au moment où Isabelle m’a posé cette question, j’ai fait une vérification rapide, juste pour m’assurer de l’existence de la construction en « qui… qui », sans lire jusqu’au bout l’article du Grevisse. Cela m’apprendra ! Heureusement, la parution uniquement en version numérique de ce roman me permet de corriger la coquille. Ce que je, en vous invitant à me signaler les coquilles que vous trouveriez dans ce texte ou ailleurs. Je ne manquerai ni de vous répondre, ni d’ajouter un article à ce LexCy(que) si nécessaire.


--------------

[*Phrase extraite de Piste rose, V5, mai 2010.


Information publiée le mardi 13 septembre 2011.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.