La biographie de Cy Jung

Lectures numériques 2020-2021



Cy Jung — Lectures numériques 2020-2021

Pour la sixième année consécutive, je vous livre au cœur de l’été mes lectures (numériques) de l’année avec de brefs commentaires. Je ne saurais dire pourquoi, mais je n’ai pas eu grand appétit de lire ces douze derniers mois en dépit du « temps arrêté » des confinements et autres couvre-feux. Pas si arrêté que cela, sans doute… Et qui a dit que la lecture trouvait forcément sa place dans l’ennui ? ne serait-elle pas aussi un moteur de l’action ?
C’est le cas de l’écriture, au moins pour moi.

Cy Jung — Kibigo est monté au ciel de Scholastique Mukasonga Cy Jung — La Princesse des glaces de Camille Läckberg Cy Jung — Le prédicateur de Camille LäckbergJ’ai commencé cette année numérique avec Kibigo est monté au ciel de Scholastique Mukasonga ; j’en suis fan et ai été un peu déçue. J’ai enchaîné avec La Princesse des glaces de Camille Läckberg dont je n’avais que les cinquante premières pages et que j’ai noté de lire plus tard ; ce que je, dans l’hiver, en poursuivant avec Le Prédicateur, de la même autrice, le second me prenant moins que le premier.

Cy Jung — {Un monde en nègre et blanc - Enquête historique sur l'ordre racial} de Aurelia Michel Cy Jung — Le génie lesbien, Alice Coffin Cy Jung — La matéernité symbolique, Marie-Jo Bonnet Cy Jung — Le Coût de la vie de Deborah LevyL’automne a été marqué par le très intéressant essai Un monde en nègre et blanc - Enquête historique sur l’ordre racial de Aurelia Michel, et trois livres de réflexions : le premier Le génie lesbien de Alice Coffin ne valait pas tant de polémique publicitaire ; le second, La maternité symbolique de Marie-Jo Bonnet, m’a intéressée sans me convaincre ; le troisième, Le Coût de la vie de Deborah Levy, m’a paru sans intérêt.

Cy Jung — La servante écarlate de Maragret Atwood Cy Jung — Comme un empire dans un emprie, alice Zeniter Cy Jung — Cible, Véronique Breger Cy Jung — Galaxie SF 69L’hiver a été celui des romans, avec La servante écarlate de Maragret Atwood qui m’a plus ennuyée qu’autre chose tant il ne m’a pas semblé aller au bout de sa réflexion politique, Comme un empire dans un empire de Alice Zeniter que j’ai indiqué « surfait » dans le fichier où je compile mes lectures, et Cible de Véronique Breger. Entre deux, j’ai lu le remarquable numéro 69 de la revue Galaxie « Sexe et genre en SF » avec Lucie Chenu en meneuse de revue.

Cy Jung — Son corps et autres célébrations de Carmen Maria Machado Cy Jung — Chavirer, Lola LafonCette année numérique s’est terminée en beauté avec le très étrange (au bon sens du terme) Son corps et autres célébrations de Carmen Maria Machado et enfin le terrible Chavirer de Lola Lafon, que je vous recommande chaudement.
À l’année prochaine !

Note. Si vous souhaitez savoir au fur et à mesure ce que je lis (et parfois ce que j’en pense), j’en fais des microbillets sur mon compte Twitter.

Information publiée le dimanche 22 août 2021.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent /
Retour à tous les articles